13mai

La race bovine vosgienne : un atout pour le Département

| Vue(s) (80) | |

La vache vosgienne représente des enjeux économiques et patrimoniaux pour le territoire. C’est pourquoi le Départemental des Vosges concourt à la sauvegarde de cette race menacée.

 

En 1902, on comptait 125 000 vosgiennes dans toute la France. A peine 70 ans plus tard, il n’en restait plus que 8 000. Heureusement, depuis, le nombre de tête augmente légèrement chaque année. En 2018, on comptait 2 866 vosgiennes sur le département. Ce chiffre est en légère hausse par rapport à 2016 (2 761). Et pour aider à la sauvegarde et au développement de la race, le Conseil Départemental octroie des subventions aux éleveurs. Il prend en charge 40% des dépenses engagées pour l’insémination d’au moins 5 génisses vosgiennes en pure race.

 

Une aide tant attendue

Cette subvention est renouvelée chaque année depuis son lancement en 2014. Grâce à elle, le nombre de vaches vosgiennes a augmenté de 7% en 6 ans. En 2018, 45 éleveurs ont bénéficié de l’aide du Département pour inséminer leurs génisses vosgiennes, pour un montant global de 14 000 €. La majorité des subventions est distribuée dans la montagne du Sud et dans le Vôge. Mais la race bovine est également présente en plaine comme à Vrécourt. A noter que Tendon est la seule commune de France sur laquelle il n’y a que des vaches vosgiennes.

 

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom