18févr.

Comment le Département soutient-il l’agriculture vosgienne ?

| |

A l’occasion du Salon International de l’Agriculture, il est des évidences qu’il est bon parfois de rappeler. Maillon essentiel dans l’économie du département (4456 emplois), l’agriculture vosgienne* façonne les paysages depuis des siècles, est majoritairement tournée vers l’élevage et la production laitière et doit faire face aux défis environnementaux émergents. Comment le Conseil départemental soutient-il son agriculture ? Voici quelques exemples !

AGRILOCAL : Mettre en lien les producteurs et les acheteurs publics

Le plateforme AGRILOCAL est un outil qui met en relation des producteurs (agriculteurs, artisans, transformateurs de produits agroalimentaires) et des acheteurs publics de la restauration collective. Le but étant de proposer des repas de qualité et de favoriser les circuits courts ! C’est un service gratuit, son utilisation nécessite une simple inscription, pour l’acheteur comme pour le producteur. En 2019, ce sont 69 acheteurs (33 collèges, 8 Lycées, 3 communes et 3 EHPAD) ainsi que 140 producteurs inscrits sur la plate-forme, ce qui représente 160 000 euros de commande pour 35 tonnes de produits.

 

« Mon Panier Local » : Valoriser le terroir vosgien

Véritable complément du dispositif AGRILOCAL, le site monapnierlocal.vosges.fr permet de trouver facilement toutes les bonnes adresses pour acheter des produits locaux près de vous ! Comment ça marche ?  Grâce à une carte géolocalisant les producteurs, les « locavores » ont accès à toutes les informations utiles sur les types de productions (viandes, légumes, fromages), les horaires d’ouvertures des ventes en direct ou encore les certifications de l’exploitation. Une mine d’informations pratiques pour « manger local » et soutenir les agriculteurs de son département !

 

« Plantez des Haies » : Favoriser la transition écologique du territoire

Planter des haies permet de lutter contre l’érosion des sols, protéger la ressource en eau et limiter les risques d’inondations. Les haies constituent des brises-vents pour protéger les cultures et abritent grand nombre d’espèces animales (polinisateurs auxiliaire des cultures, oiseaux, insectes, petits animaux).  Destiné autant aux agriculteurs qu’aux particuliers, aux associations et aux collectivités, l’objectif est d’encourager la plantation de haies champêtres dans le département et favoriser la transition écologique du territoire. Depuis 2001, plus de 44 kms de haies ont été plantées !

 

L’Arnica : Soutenir la filière et sa réimplantation côté vosgien

Chaque année, entre 8 et 10 tonnes de plantes entières et 500 kg de capitules (fleurs sans la tige) sont récoltées au Markstein pour satisfaire la demande des laboratoires pharmaceutiques. A l’issue de la récolte, l’arnica est transformée en gels, granules, crèmes ou encore huiles. Cette ressource locale contribue ainsi à une activité économique importante, non seulement en aval mais également pour les communes propriétaires des terres où pousse l’arnica. Un programme de réimplantation de l’arnica dans le département est à l’œuvre, depuis son lancement 1000 pieds d’arnica ont été plantés à Xonrupt-Longemer et à Gérardmer.

 

Aide pour la certification « bio » :  Diversification des productions et qualité des produits

Le Conseil départemental participe au développement de l’agriculture biologique en finançant une partie du coût de la certification « Agriculture Biologique ». Le dispositif de soutien départemental à l’agriculture biologique (SDAB) s’inscrit dans une politique active de développement de l’attractivité du territoire qui privilégie l’installation d’exploitations diversifiées pour faire de l’agriculture un véritable levier économique sur le territoire. En 2019, 224 demandes de soutien départemental pour la certification ont été traitées pour un montant de plus 44 000 euros

 

Aide exceptionnelle : Faire face aux conditions climatiques difficiles 

L’été 2018, particulièrement chaud et sec, n’a pas facilité le travail des éleveurs vosgiens. En manque de fourrages, ils ont été épaulé par le Département qui a décidé de débloquer une enveloppe exceptionnelle de 600 000 euros. Un geste fort pour la filière qui a souffert d’un climat difficile. Là encore, le Département a assumé son rôle de soutien de son agriculture dans des moments difficiles.

 

D’autres exemples méritent d’être cités : le soutien départemental à l‘installation agricole (sdia), aux initiatives rurales, le soutien aux exploitants en difficultés, les participations financières dans le cadre de conventions avec la Chambre d’Agriculture des Vosges, les aides aux associations … L’exhaustivité n’est pas le but, et il faut reconnaître que l’agriculture vosgienne fait véritablement partie de la politique de développement de l’attractivité et de l’amélioration de la qualité de vie des vosgiens.

En soutenant les circuits-courts, l’économie locale, en préservant l’environnement et les espèces animales et végétales emblématiques des Vosges, le Département agit efficacement en faveur de son territoire, de ses habitants, de ses agriculteurs et pour les générations futures. 

 

*1. Dans le département des Vosges environ 37,5% de l’ensemble du territoire sont des espaces agricoles, 52,5% est occupé par de la forêt et le reste par des zones urbanisées. On dénombre environ 1771 exploitations agricoles et pas moins de 300 exploitants en agriculture biologique.

En 2020, le budget alloué à l’Agriculture et Forêt est de 2 millions 697 milles euros.

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom