26juin

Opération été 2020 pour urban Comics

| |

Pour la saison chaude, Urban Comics propose une sélection de comics à bas prix, une occasion de découvrir en intégralité 10 récits modernes, pour certains déjà cultes, au tarif unitaire de 4,90€. 

La période estivale est toujours l’occasion de s’adonner à nombre de loisirs et d’activités parmi lesquels figure en bonne place la lecture. L’éditeur Urban Comics, qui publie en majorité les productions DC Comics - un catalogue qui va de Batman à Hellblazer (Vertigo), en passant par Superman, Wonder-Woman...soit certains des noms les plus vendeurs et les plus connus de l’industrie. A l’issue de la longue période de confinement - qui a grandement impacté les professionnels du monde de l’édition et de la distribution - et à l’orée des grandes vacances, Urban lance ainsi une opération exceptionnelle et inédite à même de ravir les lecteurs et collectionneurs de comics de super-héros. 

Ainsi depuis ce mercredi 24 juin ce ne sont pas moins de 10 comics dans leur intégralité, en format flexible - le format souple utilisé pour les publications kiosques - dont certains de plus de 300 pages, qui sont proposés par l’éditeur au tarif de 4,90€ l’unité. Une sélection particulièrement bien pensée car s’adressant aussi bien au lecteur régulier - connaissant l’univers étendu DC - qu’au néophyte - qui ne l’aurait appréhendé qu’au travers le prisme des films et séries qui en sont dérivés - et mixant valeurs sûres auto-contenues et points d’entrée idéaux dans l’univers DC. Petit tour d’horizon des comics proposés - avec leur Prix hors Opération (PhO) - : 

Superman : Red Son (Mark Millar/Dave Johnson) 

Hors continuité : Postulat de départ : Et si la navette de Superman ne s’était pas écrasée, dans les années 30, aux Etats-Unis mais en URSS ? Et si Superman - de fait le “Red Son” (Fils Rouge) du titre - était devenu le héros du peuple ? La face du monde en aurait été changée. Une dystopie déjà classique et quasi culte proposée par Mark Millar - Wanted ; Authority V2 ; Ultimates V1...-. 

Batman : White Knight (Sean Murphy)

Hors Continuité : Une inversion complète des rôles entre Batman et son ennemi juré le Joker. Les erreurs et errements du justicier masqué sont exposés lorsque le Joker redevient sain d’esprit et entreprend une croisade politique et populaire pour le bien de la ville de Gotham. Un récit hors chronologie de 2018 devenu culte ; assurément une très belle pioche. 

Wonder Woman : Année Un (Greg Rucka/Nicola Scott)

Les 1ers pas de Wonder Woman dans la continuité DC Comics New 52 - soit après les évènements remettant l’univers DC à 0 de Flashpoint -. L’occasion de suivre 2 histoires en parallèle : les origines revisitées de la princesse amazone et une aventure plus classique. Un bon point d’entrée dans cette mythologie. 

Injustice : Année 1 (Tom Taylor/Jheremy Raapack)

Hors continuité : Dans un monde parallèle, Superman, manipulé par le Joker, tue son épouse et leur enfant à naître. Fou de douleur, il assassine le clown du crime et se lance dans une vendetta sanglante contre le mal, forçant les autres super-héros à choisir leur camp. Mais le chevalier noir de Gotham décide d’intervenir...Une série dérivée du jeux vidéo “Injustice” avec un vrai scénario et d’inattendus rebondissements, une complète réussite pour Tom Taylor, artisan du succès surprise DC de 2019 “DCeased”. 

Justice League : La Promesse (Jim Krueger/Alex Ross) 

Une maxi-série au niveau graphique élevé - c’est du Ross, un gage de qualité - où l’humanité se tourne non plus vers les super-héros, mais vers les super-vilains qui paraissent mieux répondre à leurs besoins et attentes. Mais cela ne cacherait-il pas en fait un plan bien plus retors aux finalités bien plus noires ? Et une question bien plus profonde : qu’est-ce qu’un héros ? Une très belle lecture magnifiquement illustrée. 

Harley Quinn : Complètement Marteau (Amanda Conner/Jimmy Palmiotti) 

Ancienne psychiatre, Harley Quinzel s’est entichée du Joker. Devenue sa partenaire de crime sous le nom de Harley Queen avant de comprendre la réalité du personnage - indice : c’est un criminel sociopathe obsédé par une chauve-souris -, elle a depuis repris le cours de sa vie - déjantée - et navigue constamment sur le fil séparant l’héroïne de la criminelle. Elle a cependant une tendance à accumuler bourdes et ennuis...Une série fun et décomplexée, une pure lecture détente. 

Batman : Silence (Jeff Loeb/Jim Lee)

Attention classique ! A la suite d’attaques ciblées sur lui et ses proches, Batman se retrouve plongé dans une affaire criminelle qui fera intervenir tout le gratin de Gotham, de ses plus proches alliés à ses pires ennemis...S’il est clair que le mystérieux Silence est derrière l’ensemble de ces machinations, son usage immodéré des secrets et souffrances de Batman et de son alter-égo Bruce Wayne sous-entend une connaissance approfondie du justicier et sans doute des connexions internes...Un très bon moment aussi bien scénaristiquement que graphiquement.  

Batman : La Cour des Hiboux (Scott Snyder/Greg Capullo)

Un point idéal pour découvrir le Chevalier Noir, le début de la prestation de Snyder, principal architecte actuel de l’univers DC - Batman Metal ; Justice League ; Batman Death Metal -, sur le titre Batman. Le croisé masqué découvre qu’un mystérieux groupe “La Cour des Hiboux”, qu’il ne croyait que légende d’une comptine, existe bien et tire les fils de la société gothamite depuis des lustres...et que sa famille a déjà eu maille à partir avec eux. Un petit classique instantané, sans doute le meilleur récit de l’auteur. 

Batman : Le Deuil de la Famille (Scott Snyder/Greg Capullo)

La suite directe de “la Cour des Hiboux”, relatant le sinistre retour du Joker et faisant référence à aux épisodes classiques constituant “Un Deuil dans la Famille “ - une énième transgression du Clown du Crime ayant amené au décès du second Robin -. Une lecture somme toute sympathique, moins inspirée que le 1er arc mais réalisée par les mêmes auteurs. 

Batman : Le Chevalier Noir (Paul Jenkins/David Finch)

Du Batman plutôt classique, moins porté sur le côté détective mais plus sur le côté brutal.  Une nouvelle adversaire apparaît pour le chevalier masqué qui ne lui épargnera rien. Ce n’est pas une raison pour que la lie de l’asile d’Arkham ne continue pas à se déchaîner...Mais Batman a également de formidables alliés qui n’hésiteront pas à lui prêter main forte... 

Au final, c’est une collection mini prix mais maxi intéressante et s’adressant à tous qui est proposée.  Une belle façon de découvrir ou redécouvrir des récits pour certains déjà classiques, pour d’autres au fort potentiel qui ont tous en commun de s’inscrire dans l’univers étendu DC Comics.  Petite cerise sur le gâteau, les tranches de l’intégralité des tomes, au format et à la présentation plutôt réussis, forment une fois réunis une mini-fresque des personnages. A l’arrivée, une bien belle invitation à la lecture à savourer sans modération sous le soleil d’été.

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom