30juil.

1 jour, 1 place, 1 restaurant : La Table d’Angèle à La Bresse

| |

Bib gourmand Michelin depuis 2015, 2 toques Gault & Millau, Maître-Restaurateur depuis 2009, l’établissement bressaud se distingue depuis ses débuts par la qualité de sa carte. Notre quatrième volet lui est consacré.

Impossible de passer à La Bresse sans faire une pause gastronomique à « La Table d’Angèle ». Angèle et Christophe Poirot, l’histoire d’une belle complémentarité.

Depuis tout petit, Christophe s’imaginait porter la toque du cuisinier. Une évidence, lui dont les parents étaient tous deux employés de salle dans un hôteal-restaurant de La Bresse. Durant son service militaire il s’engage d’abord comme cuisinier pour l’ONU (Organisation des Nations Unies) à Sarajevo puis en Allemagne aux côtés d’un chef compatriote. Revenu à la vie civile, il exerce au Luxembourg où il progresse, de commis à chef de partie dans une grosse brigade, puis s’envole pour le Canada, à Montréal, afin d’approfondir ses compétences. Il revient ensuite en France, en passant par l’Alsace et la Corse, et travaille les produits locaux dans plusieurs établissements étoilés. Finalement c’est après 10 ans passés à s’enrichir de nouvelles connaissances culinaires qu’il décide de revenir sur sa terre natale en rachetant en 1999 avec son épouse Angèle une pizzéria qui deviendra en 2009 « La Table d’Angèle ».

Les parents d’Angèle, eux, tenaient le bar et l’alimentation de La Bresse. C’est là qu’elle a certainement acquis un goût prononcé pour le commerce. Après une formation initiale en comptabilité, elle devient responsable d’un salon de thé en Suisse. Elle en assure à la fois la gestion, la tenue quotidienne de la salle et la décoration. De retour dans les Vosges elle effectue des extras en restauration avant d’acquérir avec Christophe l’établissement qui lui sera dédié.

Les Vosges, terre d’inspiration et de gastronomie

« La Table d’Angèle » est pensée autour du concept de « bistrot resto », laissant la part belle aux matériaux vosgiens en guise de décoration tels que le bois et la pierre, pour accueillir chaleureusement ses convives. Pour Christophe et Angèle, les Vosges sont une source d’inspiration culinaire, anoblie par la créativité puisée au cours de leurs voyages. Paleron de bœuf, gibier, poisson d’eau douce s’allient ainsi au parfum du sapin et du foin pour réaliser une cuisine d’émotion.

Courte, la carte de « La Table d’Angèle » est renouvelée régulièrement au fil des saisons. Christophe élabore des mets raffinés à partir d’une majorité de produits de terroir : les légumes sont cultivés à Thiéfosse à La Ferme aux Hirondelles, les œufs et autre produits laitiers viennent tout droit de Cleurie, les farines du Moulin Janot à Savigny. Issus des circuits courts, le lard et la saucisse au couteau proviennent de la ferme du Lejol à Gerbamont et la volaille du voisin boucher tout simplement.

Angèle, Christophe et leurs sept salariés prennent un vif plaisir à recevoir des clients de tout le Grand Est, mais aussi de Belgique et du Luxembourg. Pour répondre à un besoin local, ils ont décidé la poursuite des menus à emporter qui ont reçus un grand succès au printemps.

Contact :
La Table d’Angèle
30 Grande Rue
88250 LA BRESSE
Tél : 03.29.25.41.97.
Site : https://www.la-table-dangele.com/fr/
Facebook : @latabledangele

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom