28juil.

Swamp Thing : la Créature du Marais

| |

Très intéressés par les vertus curatives des marais de Louisiane, Les docteurs Alec et Linda Holland s’y installent pour finaliser une formule bio-restauratrice pour le compte du gouvernement, sous la protection de leur ami Matt Cable. Leurs recherches attisent cependant les convoitises et une entreprise peu scrupuleuse va tout mettre en œuvre afin de se les approprier...

La tentative initiale de corruption n’ayant pas fonctionné, ils décident de s’en emparer par la force et déposent une bombe dans le laboratoire des époux Holland : Alec et Linda y laissent la vie et leurs enveloppes charnelles se mêlent aux effluves du marais. L’inattendu se produit alors : les résultats de leurs recherches se mélangent au marigot et aux restes mortels d'Alec pour donner naissance à un monstre végétal impressionnant et effrayant, profondément tragique mais à l’âme humaine : la Créature du Marais.  Ce Béhémoth vert, animé par la conscience de celui qui fut Alec Holland, ne peut cependant s’exprimer et doit prendre la fuite - à l’image de la série/ du film “le fugitif” - traqué et par Matt Cable qui le tient pour responsable de la mort de ses amis, et par une organisation secrète qui ne souhaite que s’emparer du résultat vivant des expériences des Holland. Cette poursuite impitoyable sera l’occasion pour la créature de se (re)découvrir et de s’accepter mais aussi de vivre de terribles (més)aventures et de se confronter à l’intolérance, à l’étrange ainsi qu’à certains des plus grands monstres du bestiaire fantastique - loup-garou et monstre de Frankenstein en tête -. Cette errance tragique en forme de voyage initiatique, ponctuée d’impromptus, d’inconcevables et d'inattendus verra Alec prendre conscience que malgré son apparence, il demeure profondément humain et que les monstres sont rarement ceux que l’on croit. Un récit touchant et gothique qui mérite grandement sa réputation de classique.

Ce volume, passionnant et complet, intégralement en noir et blanc, regroupe la première apparition de Swamp Thing - en 1971 mais ce n’est pas la version passée à la postérité -, une partie de la première série régulière qui lui a été consacrée - soit Swamp Thing du n°1 au n°13 : l’itération classique du personnage - ainsi que le Swamp Thing Winter Special N°1 (un petit supplément appréciable et moderne qui n’est cependant pas réalisé par les mêmes auteurs et date de 2018). Petit retour rapide sur la genèse du Golem végétal : à l’occasion d’une courte histoire de 8 pages dans la série anthologique d’horreur House of Secrets (n°92 en 1971), Len Wein et Berni Wrightson livrent un classique conte gothique. Ainsi, au XIXème siècle, Alex Olsen - pas encore Holland - est un scientifique que son meilleur ami assassine pour lui ravir son épouse. Il cache le corps dans un marais, ce qui donne naissance à une créature monstrueuse, mélange de végétaux et de boue.

Naturellement, le monstre voudra sa revanche...A la sortie du fascicule, un petit miracle se produit : la créature se révèle être un grand succès populaire. L’éditeur DC Comics commande donc la série régulière Swamp Thing aux créateurs qui acceptent à conditions qu’il s’agisse non pas d’une suite réelle - l’histoire originelle se suffit à elle-même - ou d’un remake - refaire la même histoire avec les mêmes bases - mais bien d’un reboot - une nouvelle version de l’histoire originelle - : exit Alex Olsen, ses 3 protagonistes et le XIXème siècle, bonjour Alec Holland, son casting élargi et le XXème. Si les prémices demeurent proches, l’histoire est revue en profondeur, modernisée et bénéficie d’un fil rouge - les errances et les questionnements de celui qui fut Alec Holland - qui, au-delà du côté horreur/fantastique, va s'aventurer sur les terres de l’odyssée personnelle, de la chronique sociale et de l’allégorie écologique.

A la croisée des récits d’aventures, sciences-fictionnels et super-héroïques - la créature est intégré à l’univers étendu DC Comics, ce qui lui permettra de rencontrer d’autres personnages maison comme Batman -, l’épopée de Swamp Thing, haletante quoique parfois un peu verbeuse, est quasi auto-contenue dans les 13 épisodes réalisés par Wein et Wrightson -ainsi que Nestor Redondo pour 3 épisodes, Wrightson étant parti au bout du 10ème numéro - et paraît se suffire à elle-même. Au niveau du scénario, Wein offre une partition qui peut paraître quelque peu surannée dans le style d’écriture mais qui s’avère solide, inspirée et en symbiose avec le sujet, sa solitude et la terrible mélancolie qui l’étreint. Le ton utilisé, sombre et lancinant lorgne clairement vers le roman gothique et ses riches heures et participent à une ambiance crépusculaire et désespérée. La partie graphique, somptueuse, sublime le sujet et l’histoire : la parution en noir et blanc permet d’embrasser pleinement le trait élégant et le travail impressionnant de composition de Berni Wrightson. Les superbes jeux d’ombre et de lumière mettent en valeur l’incroyable précision et la vénéneuse beauté de son style graphique, renforçant le côté horrifique tout en soulignant de façon tragique le côté “hors du monde” et la quête d’humanité du monstre. Nestor Redondo, qui prend la suite pour 3 épisodes, s’inscrit parfaitement dans ces registres et reprend le flambeau avec panache et talent - ses ambiances lugubres et forestières sont de toute beauté -. Cet album constitue une somme superbe, un hommage extraordinaire à une certaine forme de fantastique et aux EC Comics qui ont été les précurseurs du genre. Un vrai petit classique !

Reconnu comme un des créateurs majeurs des comics des années 60 à 70, Len Wein, éditeur et scénariste, a travaillé sur nombre de séries pour Marvel, DC Comics, Dark Horse et Disney entre autres. Chez Marvel, on lui doit la création de Wolverine (Serval des X-Men) dans les pages de “Incredible Hulk” (volume 1 - épisode 180) en 1974 ainsi que la relance du titre X-Men en 1975 (Giant Size X-Men 1) auquel il adjoint ce personnage depuis devenu incontournable - aux côtés d’autres créations passées depuis à la postérité : Tornade, Colossus... -. Editeur chez DC dans les années 80, c’est lui qui supervise les œuvres aujourd’hui devenues cultes que sont Watchmen ou Camelot 3000.  Berni Wrightson est un illustrateur de comics spécialisé dans les bandes horrifiques - House of Secrets ; Creepy/Eerie ; les EC comics - ; pour DC Comics, il travaillera sur Swamp Thing ainsi que sur les mini-séries “Batman : The Cult” et “Batman/Aliens”. Touche-à-tout, il réalise des storyboards pour le cinéma - comme “Ghostbusters”, “The Mist”... - et des couvertures et illustrations, sur la demande expresse de l’auteur, pour les nouvelles de Stephen King. Wein et Wrightson se sont tous 2 éteints en 2017.

Pour qui : toutes celles et tous ceux à la recherche d’une très bonne histoire d’horreur gothique, fabuleusement dessinée / ceux qui ont aimé les Mary Shelley, Bram Stoker...et les créatures qu’ils ont engendrées / ceux qui veulent découvrir un pan méconnu de l’univers DC, précurseur du futur label Vertigo / ceux qui s’intéressent aux racines du Swamp Thing avant sa reprise - radicale - par Alan Moore - l'auteur des comics multi-primés : Watchmen, Killing Joke, V for Vendetta etc... - / Ceux pour qui un comics se doit d’être une œuvre d’art - ce qu’est le travail rendu par Wrightson - /tous lecteurs - dès 16 ans -

Le + :  Swamp Thing a déjà été adapté au cinéma et en série télévisée. Le film éponyme, réalisé par Wes Craven en 1982, adapte peu ou prou les évènements narrés dans les 1ers épisodes de Wein et Wrightson avec plus ou moins de bonheur - il fait aujourd’hui particulièrement daté -. L’adaptation TV, très fidèle et plutôt bien réalisée, est, elle, basée sur la vision Alan Moore de Swamp Thing - plus noire, malsaine et scénaristiquement très intéressante -. Elle n’a cependant connu qu’une unique saison en 2019 avant d’être annulée - du fait de son ton “trop horrifique” pour DC -.  Disponible sur Amazon Prime.

 

Swamp Thing : la Créature du Marais - broché - 408 pages - 35 € - édition française Urban Comics

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom