27juin

Le Département au secours des éleveurs vosgiens

Retour |

A situation météorologique exceptionnelle, dispositif exceptionnel ! « Afin d’aider les éleveurs vosgiens, principales victimes de la sécheresse qui, l’an dernier a sévit durant près de 6 mois sur la région, le Département des Vosges a débloqué 600 000 € » explique François Vannson, Président du Département des Vosges.

Les experts de météo France sont formels : 2018 est l’année la plus chaude jamais observée en France depuis 1855, date des premiers relevés. 2018 a également été marquée par une faible pluviométrie, en particulier dans le Grand Est qui affiche un déficit de près de 30% par rapport à une année « normale ». C’est aussi selon, Jérôme Mathieu, le Président de la Chambre d’agriculture des Vosges « la pire sécheresse rencontrée par les agriculteurs vosgiens ».

Benoît Jourdain, Vice-Président du Département en charge de l’Agriculture, précise : « les conséquences de ce manque de pluie sont vite devenues dramatiques. Sans herbe à brouter dans les prés desséchés, dès la mi-juillet les bêtes ont dû être nourries avec le fourrage récolté au printemps. Les maïs ont également souffert du manque d’eau : la récolte a été bien maigre (50% du rendement normal) et de mauvaise qualité. »

Dès la fin de l’été, les prix du foin s’envolent (+ 66% la tonne) et la paille dont les cours font l’objet de spéculation devient rare sur le marché. « Certains agriculteurs ont été contraints d’abattre une partie de leur troupeau avec pour corollaire l’engorgement du marché et la baisse des prix. La situation était difficile et certains exploitants ont rencontré de grosses difficultés à la fin de l’hiver » poursuit Jérôme Mathieu.

Face à cette situation critique le Département des Vosges a décidé d’intervenir en votant 600 000 € de crédits pour soutenir les éleveurs. Concrètement, « 706 exploitants agricoles bénéficieront d’une aide de 870 euros maximum » explique François Vannson. Cette aide vient compléter celle du Conseil Régional. Pour ce faire, le Département des Vosges s’est appuyé sur les données de la Chambre d’Agriculture qui a procédé à l’instruction des dossiers.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom