01juil.

AUDIO : RENCONTRE AVEC JONATHAN MOUGEL MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE

Retour |

Quatre Vosgiens ont reçu le titre de Meilleur Ouvrier de France (MOF) le lundi 13 mai dernier. En pâtisserie, en fromagerie, en cristallerie et en fonderie d’art. Pendant tout le mois de juillet, (re)découvrez l’aventure de ces lauréats qui ont été reçus à l’Elysée par Emmanuel Macron.

Jonathan Mougel a travaillé d’arrache-pied pendant plusieurs mois pour prendre sa revanche et devenir Meilleur Ouvrier de France dans la catégorie pâtisserie-confiserie. En 2015, il avait déjà tenté le concours et était arrivé jusqu’en final, sans succès. Pour lui, le MOF « c’est dans le ventre, c’est dans le cœur, et puis [c’est] un compétiteur donc il fallait y retourner une deuxième fois ». Et pour que ce soit un succès, il s’est servi des points négatifs de la première fois et a mis un maximum de stress de côté.

Pour gagner, il n’y a pas de secret : il faut s’entraîner. Pendant plusieurs semaines, Jonathan Mougel s’est isolé à Lyon afin de s’exercer. Pour le concours, les participants devaient créer autour du thème « Hier, aujourd’hui, demain ». Le pâtissier a choisi de travailler sur la biodiversité d’hier et d’aujourd’hui pour la pièce en sucre, et sur le biomimétisme de demain pour la pièce en chocolat. Pour sortir du lot, il a décidé de la construire à l’horizontal, et non à la verticale. Et pour réussir la conception de ces œuvres, il s’est préparé avec des concours blancs afin de respecter le timing de l’épreuve. Il s’est également entraîné sur la livraison des pièces, puisqu’il a fallu les déplacer lors du concours.

Pour Jonathan Mougel, l’aventure dans la pâtisserie a débuté au Lycée des Métiers de la Restauration et de l'Hôtellerie de Gérardmer où il a été élève, puis intervenant. Et pour ne pas oublier d’où il venait, il a décidé de faire un retour au source le 20 mai. C’est sous une haie d’honneur qu’il est entré dans l’établissement afin de donner des conseils à des professeurs de cuisines de l’académie. Après avoir été acclamé par les élèves et les professeurs, il a reproduit la pièce en chocolat du concours avec les intervenants du lycée.

Passionné par son métier et par le concours MOF, cette consécration est pour lui l’aboutissement d’années d’expériences et de plusieurs mois d’entraînement. Et il en fallait pour pouvoir réussir cette épreuve très exigeante : une œuvre en chocolat, une en sucre, deux entremets pour 12 personnes, 18 goûters au chocolat, 18 petits gâteaux classiques et 18 petits gâteaux sans sucre, ni gluten.

Ecoutez Jonathan Mougel à propos de son aventure au concours d'un des Meilleurs Ouvriers de France : 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom