04juil.

Commémoration : La naissance d’un pays en terre vosgienne

Retour |

De nombreuses personnalités tchèques, slovaques et françaises se sont rendus à Darney, ce 29 juin dernier, pour commémorer la naissance de la Tchécoslovaquie. Elles étaient aux côtés des représentants des associations des légionnaires tchécoslovaques de Prague et des associations franco-tchéco-slovaque. Retour sur l’indépendance d’une République…

Au début du XX° siècle, nombreux sont les Tchèques et les Slovaques qui rêvent de s’affranchir de l’empire austro-hongrois. Mais ces velléités ont vite été réprimées. Ces derniers n’avaient pas le droit de créer leur propre armée car ils dépendaient de la monarchie. Pourtant, cela ne les a pas empêchés de le faire, en dehors de leur territoire, lors de la Première Guerre mondiale. C’était le seul moyen de ne plus être sous le joug de l’Autriche. De nombreux ressortissants tchèques et slovaques, présents en France, décident de rejoindre la Légion Etrangère pour combattre aux côtés de l’Entente (France, Russie, Grande-Bretagne). Près de 300 volontaires forment le 1er contingent de soldats tchèques engagés au front. Très vite, ils ont été rejoint par des milliers d’autres hommes.

Le 7 février 1918 marque la création de la première armée tchèque autonome commandée par le général français Maurice Janin et son adjoint franco-slovaquele général Milan Štefánik. Trois régiments de chasseurs, soit environ 11 000 hommes, sont formés à Cognac et Jarnac. L’un de ces régiments, le 21e, est envoyé à Darney et s’établit au camp Kleber. Ensuite, ces 6 000 hommes sont envoyés sur les fronts d’Alsace, des Ardennes et de Champagne.

L’Histoire de la République Tchécoslovaque débute le 30 juin 1918 à Darney : là où la France reconnait cet Etat comme indépendant et souverain. Les troupes tchécoslovaques prêtent serment sur le drapeau que Raymond Poincaré, Président de la République française, leur remet. Il reconnait à cette occasion, le Conseil National Tchécoslovaque fondé en 1916 à Paris par Tomáš Masarykpremier président de la République Tchécoslovaque, Edvard Beneš, homme d’Etat, et Milan Štefánik, comme « la première assise du gouvernement tchécoslovaque ». La Grande-Bretagne, les Etats-Unis et le Japon feront de même au cours de l’été.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom