12sept.

Réduire ses déchets, c’est facile avec le SICOVAD

Retour |

Le SICOVAD (Syndicat Intercommunal de Traitement et de Valorisation des Déchets) compte sur les citoyens et les commerçants pour réduire considérablement la production de déchets sur le territoire avec l’opération « Le vrac, ça m’emballe ! »

 

L’opération « Le vrac, ça m’emballe ! » met au défi les commerçants de laisser les consommateurs venir se servir au vrac avec leur propre contenant. L’acheteur peut venir faire ses courses avec une boîte en verre ou un sac de jute par exemple. Cette opération a pour but de limiter l’utilisation du plastique, notamment des produits à usage unique comme les sachets pour le vrac ou les légumes. En plus de faire un geste pour la planète, les consommateurs et les commerçants font un geste pour leur portefeuille. En effet, l’acheteur ne paiera pas l’emballage du produit et prend uniquement ce dont il a besoin. Pour le commerçant, plus besoin de payer des sacs ou des emballages. De plus, le vrac permet également de gâcher moins de nourriture, puisque le consommateur ne prend que ce dont il a besoin ! Mais pour que cette opération fonctionne, il faut que les deux parties jouent le jeu. Alors, consommateurs, n’hésitez pas à passer la porte des commerces avec le logo « Le vrac ça m’emballe ! ». Et commerçants, n’hésitez pas à rejoindre le mouvement en devenant partenaire.

Et l’avis des consommateurs et commerçants ?

Depuis quelques temps, les commerçants remarquent de plus en plus de consommateurs attirés par les produits en vrac. La magasin Grand Bio à Epinal l’a bien constaté : chez eux, de plus en plus de personnes apportent leurs propres contenants en verre. Et pour les consommateurs qui n’osent pas, des petites boites en carton réutilisable ou encore des sacs en toile sont disponible pour les produits. Grâce à ça, de moins en moins d’acheteurs utilisent les sachets en papier présents dans le magasin. Ce qui réduit considérablement leurs déchets. De plus, un vrac liquide est aussi à disposition avec des bouteilles en verre. Grand Bio constate également que les acheteurs sont attirés par ce mode de consommation car cela leur permet de prendre une petite quantité de produit pour goûter et ainsi ne pas gâcher la nourriture. Il semblerait que la tendance du Zéro déchets s’ancre vraiment dans la vie des consommateurs.

 

D’après l’ADEME (Agence de l’environnement et la Maîtrise de l’Energie), un français produit en moyenne 437 kg de déchets chaque année. De plus, près de 150kg de nourriture seraient également gâchés dans le même temps. Mais il semblerait que les esprits s’éveillent puisque les chiffres sont en baisse depuis 10 ans (-3.3%). En effet, de nombreuses solutions existent pour limiter ses déchets. Par exemple, un composteur (ou un lombricomposteur) pourrait réduire les déchets de 160kg par an et par habitant selon l’ADEME. De plus, remplacer les produits à usage unique par des produits réutilisables (couches, produits hygiéniques…) allégerait la poubelle de 9,4kg.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom