05févr.

Anne Lhopiteau : de Shanghaï à Epinal

Retour |

Après 6 mois passés dans la classe de seconde au lycée Claude Gellée à Epinal, Anne Lhopiteau, s’est envolée le 22 janvier dernier pour Shanghai, sa ville natale. Retour sur une belle aventure humaine
« Que de bons et beaux souvenirs ! » résume Anne, 15 ans qui, de sa propre initiative, a choisi à la rentrée 2019 de quitter le lycée français de Shanghai pour intégrer la classe de seconde du lycée Claude Gellée à Epinal.  Cette décision n’a rien d’un coup de tête ! Bien au contraire…  Son 1er défi a été de convaincre ses parents, plutôt réticents à l’idée de la laisser partir si jeune et si loin… Anne avance alors quelques arguments imparables : améliorer son niveau de français à l’oral, rencontrer d’autres jeunes, élargir son horizon et surtout mieux connaître la culture française, celle de son père, Bruno Lhopiteau, un Spinalien installé en Chine depuis de nombreuses années où il a créé une entreprise de maintenance industrielle.  En posant pour quelques mois ses bagages dans les Vosges, Anne ne débarque donc pas en terre totalement inconnue... « Je connaissais un peu Epinal car on y vient chaque été en vacances chez ma mamie » explique l’adolescente.

Dans les pas de son grand-père
Côté enseignement, le choix du lycée s’est naturellement imposé. Ce sera Claude Gellée, là où son grand père enseignait les mathématiques dans les années 70-80 et où son père était élève il y a 30 ans. « C’est un très bon établissement avec un bon niveau » explique la jeune fille qui « par curiosité et afin d’être plus autonome » a également choisi de devenir interne.  Les premiers jours ont été un peu difficiles « d’autant que la cité des Images et Shanghai sont des villes très différentes », souligne Anne avec candeur. « Mais grâce aux professeurs et aux élèves de ma classe tous très gentils et très bienveillants, l’adaptation s’est plutôt bien passée » raconte-t-elle. Sur le plan sportif également, Anne qui pratique le volley depuis 7 ans s’est régalée. Avec le club d’Epinal où elle s’entraînait deux fois par semaine elle a même pu participer à la Coupe de France !  Un autre beau souvenir !
Intense, riche en découvertes, en expériences et en rencontres ce semestre spinalien, Anne, n’est sans doute pas près de l’oublier... « J’ai beaucoup appris de mes camarades de classes. J’espère leur avoir également transmis un peu de la culture chinoise » ajoute-t-elle avant de conclure déjà nostalgique « Je me suis fait de bons amis et ils vont tous beaucoup me manquer » …
La réciproque est aussi vraie !

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom