19mars

Que faire dans votre jardin en ce mois de mars ?

Retour |

Le mois de mars est quand même un mois sympa (même en période de confinement). Les jours rallongent, la nature se réveille et le printemps arrive à grand pas. Pour ceux et celles qui ont la chance d'avoir un petit bout de jardin ou simplement un coin de balcon, c'est le moment de vous en occuper, tout en respectant les règles édictées par le gouvernement en cette période d'épidémie !

Voici quelques pistes ! Tout d’abord, il faut s’intéresser au climat de votre région. Dans les Vosges, nous avons un climat dit « continental », c'est-à-dire que les hivers sont froids et parfois rudes que et les étés sont chauds, voir très chauds. Il faut savoir qu'en France on distingue 5 types de climats assez différents : continental, méditerranéen, océanique, semi-océanique, et montagnard.

Faire un nettoyage de printemps

Pour commencer, on peut faire disparaître les petits dégâts de l'hiver : enlever les tiges et les rameaux des plantes vivaces et des arbustes herbacés qui ont séché avec le gel et qui sont morts. Ce nettoyage est très utile dans vos massifs, notamment pour faire de la place aux jeunes pousses. Certains tamisent le compost et l'utilisent comme terreau pour faire les semis. On peut même effectuer une première taille des buis ou des framboisiers.

Préparer son sol et commencer ses semis

La préparation du sol est importante et peut s’effectuer de beaucoup de manières différentes. L'idée principale est d'enrichir son sol en apportant de la matière organique comme du fumier, du compost ou encore de la paille. Il faut nourrir le sol si on veut qu'il soit vivant ! Logique ! D'autres jardiniers vont simplement retourner le jardin avec un motoculteur après avoir ajouté du fumier.

Certains jardiniers repiquent des petits plants de laitues et de choux, sèment des radis, des asperges, des pois, des panais, des oignons et des navets directement en terre ! Attention toutefois au coup de froid qui peut arriver jusqu'en avril... Pour éviter une gelée tardive, on peut semer sous une couche ou dans une serre. On peut également faire ses semis de tomates, de concombres, de poivrons, d'aubergines ou de piment que l'on conserve à l’intérieur, sur un rebord de fenêtre. On peut également récupérer des pommes de terre dans un magasin (bio de préférence) et commencer à les faire germer !

Et bien des choses encore !

Du côté des pantes sauvages comestibles, si on la chance d'en avoir dans son jardin, on peut ramasser des jeunes pousses d'ortie ou encore de la mâche qui s'est ressemée d'elle même ou de la mâche « sauvage » qu'on appelle aussi « doucette ». Il y a aussi le pissenlit ou l'ail des ours qui commencent à pointer le bout de leur nez ! Bien sûr la liste des choses à faire n'est pas terminée et il y a toujours quelque chose à faire au jardin : retaper son salon de jardin, repeindre son abri de jardin, nettoyer les allées, tailler les rosiers, les hortensias ou les hibiscus en éliminant les branches mortes, enlever la mousse dans le gazon et l’aérer avec un scarificateur... ou simplement contempler les primevères, les oiseaux et les petits insectes volants qui s'activent autour de nous !

A vous de voir !

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom