16avr.

Des établissements scolaires qui restent en activité malgré le confinement

Retour |

Ecoles primaires, collèges, lycées et universités ont fermé leurs portes depuis le 16 mars dernier, confinement oblige. Il est des établissements pour lesquels une fermeture pure et simple n’est pas possible. C’est le cas des lycées professionnels agricoles qui doivent maintenir leur outil pédagogique en état de fonctionnement. Exemple avec l’Ecole d’Horticulture et de Paysage à Roville aux Chênes où fleurs et légumes exigent une attention journalière. Joint par téléphone, Thierry Defaix, le directeur s’est confié à Vosgesmag. Pour lui, la continuité des activités est primordiale

Continuité des cours…

Si l’on imagine aisément un cours de maths ou d’histoire-géo à distance via les outils informatiques, cela semble plus compliqué pour l’enseignement pratique. Mais comme l’a précisé M. Defaix, tous les enseignants, y compris ceux du technique, ont très vite pris la mesure de la tâche et relevé le défi. Depuis, séance de reconnaissance de végétaux, tutoriel de plantation de choux et autres légumes, vidéo-démonstration de composition florale, les encadrants ont mis en oeuvre des solutions pour pouvoir assurer leurs cours, certains n’hésitant pas à se mettre devant la caméra pour rendre leur intervention la plus fidèle et la plus pertinente posssible.

… Et continuité de la production florale et maraîchère

Si les 340 élèves, 375 apprentis et 70 adultes accueillis cette année dans l’établissement sont confinés à leur domicile et suivent donc leurs cours à distance, une partie des équipes administratives et pédagogiques est présente quotidiennement sur le site pour assurer des tâches indispensables. Ainsi, des personnels de l’enseignement technique mais aussi général viennent chaque jour assurer l’arrosage, contrôler les systèmes automatisés d’aération, planter, repiquer, désherber et veiller à ce que tout se passe normalement dans les serres et sur l’exploitation. Cela est d’autant plus important que le printemps est une période intense durant laquelle sont produits et commercialisés tous les plants de légumes et de fleurs destinés aux potagers et jardins. A cette saison, les quelque 1 000 mètres carrés de serres abritent pas moins de 50 000 plants de fleurs et 220 000  plants de tomates,  poireaux, choux, aubergines, salades et courgettes (liste non exhaustive) qui ne demandent qu’à rejoindre vos balcons, jardins et potagers. En raison du confinement, l’accès au site est interdit aux acheteurs.

A défaut de pouvoir accueillir la clientèle pour la vente directe et tout particulièrement lors des traditionnelles portes ouvertes de mai, l’établissement à réfléchi à la mise en place d’un site internet de ventes en ligne (accessible à compter du 20 avril sur www.laboutiquederoville.fr). Les commandes seront ensuite récupérées par les clients sur place en mode drive dans le respect des règles sanitaires.

Garder le lien avec les élèves, leur famille et renseigner ceux qui voudraient intégrer l’école à la rentrée prochaine est également une des priorités de la direction. Pour ce faire, téléphone et mail sont à privilégier.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom