22avr.

Le groupe de Transport MGE, armé pour poursuivre sa route

Retour |

Depuis 1958, l'une des forces vives de notre territoire, le groupe MGE est un acteur important dans le domaine du transport routier de produits conditionnés ou en vrac, pour les industriels de l'agroalimentaire, de la chimie et des hydrocarbures... Le champ d'intervention du groupe s'étend aussi à l’activité intermodale, mais également à la logistique en entrepôts et silos. Au cours des dernières années, la société vosgienne a poursuivi sa croissance par le biais de l'acquisition de 6 entreprises pour développer son activité et poursuivre sa dynamique économique. 

Dans ce contexte de crise sanitaire, comment s'organise l'un des plus importants employeurs de la région Grand Est : interview de Philippe Virtel - Président Directeur Général du Groupe MGE.

Depuis le début de la crise du Covid 19, comment organisez-vous le travail ? 

Philippe Virtel : Nous avons anticipé et pris des mesures pour nos équipes avant le début de la crise ; le 02 mars, nous avons évoqué avec les représentants du personnel les mesures de protection à mettre en place immédiatement concernant les gestes barrières pour tous, la distanciation, et avons sensibilisé les équipes sur ces précautions désormais incontournables. 

Le 16 mars au matin, avant même l'intervention du Président Macron, j'ai demandé à mon équipe de direction de stopper les réunions, les rendez-vous, les visites extérieures et déplacements hors des sites du groupe. 

Le télétravail s'est organisé dans la foulée, avec l'appui du service informatique pour doter chacun des outils nécessaires et permettre au personnel administratif de télétravailler dans les meilleures conditions possibles. Une partie des équipes est encore à leur poste sur les sites, en respectant bien sûr les mesures indispensables. 

Les tâches ont été réorganisées notamment dans nos locaux techniques, tels que les ateliers de réparations des poids lourds, les stations de nettoyage des citernes, les ateliers de réparation de palettes, ... en s'assurant que la distanciation entre le personnel équipé en matériel de protection, est tenue.  Toutes ces mesures normalisées font partie d'un plan d'actions bien défini.  

 Quelles activités sont maintenues ?

Philippe Virtel : Nous avons constaté une baisse d'activité progressive durant les 3 premières semaines, et sommes passés de 90% d’occupation moyenne de nos capacités à seulement 65 %, puis nous avons vécu une phase de stabilisation ; on s'attend désormais à une remontée de l'activité, d'après nos prévisions posées suite aux échanges avec nos clients qui annoncent leur réouverture, ou des réactivations partielles d'activité.  

Toutes les activités liées au Bâtiment Travaux Publics sont tombées au plus bas (20 % d’occupation), mais également l'activité relative à la valorisation des déchets. Toutefois, il semblerait que certaines carrières, centrales à béton, cimenteries vont peut-être ouvrir à nouveau …Toute l'activité liée à la grande distribution tourne quasiment comme à l'accoutumée (95 % de notre plan de marche habituelle). 

Ce qui nous maintient, c'est la diversification de notre clientèle, et le chômage partiel n'a pas encore été activé chez MGE ; nous attendons la reprise de la filière BTP et pourrons peut-être ne pas y faire appel. Comme tout le monde, nous avons eu des absences de collaborateurs pour garde d'enfants, quelques congés maladie, et congés annuels, et nous avons fait appel à la polyvalence et à la capacité d'adaptation d'une partie de nos équipes.  

Mon objectif prioritaire est que nous sortions de cette crise sans avoir mis en difficulté l’ensemble de notre personnel, et sortir de cette aventure très complexe dans les meilleures conditions possibles pour tous. C'est très ardu, très chronophage ; de plus il nous faudra anticiper dès que possible les modalités de sortie du confinement. 

Comment se déroule le quotidien des conducteurs ? 

Philippe Virtel : Il n'y a pas de changement majeur dans la façon d'organiser le travail, mais on fait appel à davantage de polyvalence et d'adaptabilité sur des pratiques nouvelles si le besoin est là. Nos conducteurs exercent leur savoir-faire dans de nouvelles spécialités pour s'adapter aux besoins actuels, et tous jouent le jeu, c'est une grande satisfaction. 

La prise de conscience des enjeux pour le groupe MGE est présente à tous niveaux. Les conducteurs assurent une mission essentielle auprès de la population car ce qu’ils transportent est considéré comme de première nécessité. Nous avons priorisé nos moyens disponibles sur quelques produits, à savoir alimentation, boisson, emballages de produits alimentaires, chimie, pharmacie, et carburants. 

Avez-vous un retour sur leur vécu quotidien ? 

Philippe Virtel : Au départ, nous avons été très ennuyés par le peu de moyens de protection dont nous avons pu disposer, et les soucis d'approvisionnement rencontrés. Par ailleurs, dès l'annonce du confinement, couplé avec la fermeture de certains commerces (cafés, restaurants, lieux de vie des stations-service, douches ...) nos conducteurs ont été mis en difficulté et l'inconfort dans l'accomplissement de leur mission de service à la population. L'ensemble de la profession a fait remonter au gouvernement ces problématiques. Une grosse communication a été engagée pour signifier la place qu'occupait les conducteurs routiers dans la chaîne du service à la population. Aujourd'hui tout semble rentrer dans l'ordre, et nous sommes rassurés sur notre capacité à nous adapter et à travailler dans ces conditions de crise inédite.  

 Pour conclure, que souhaitez vous ajouter ? 

Philippe Virtel ::Ce que je remarque c'est que nous n'avons jamais été aussi dispersés géographiquement, mais jamais aussi proches les uns des autres. Il y a une vraie envie collective de relever le défi et une solidarité due à la prise de conscience rapide de notre nouvelle réalité.  Je sens toute l'équipe solidaire et en ordre de bataille pour gérer l'après Covid-19, et sortir de cette crise dans les meilleures conditions possibles. Les équipes de managers ont joué leur rôle et ont rassuré le personnel, et elles mèneront les actions adaptées pour rebondir à l’issue de la période. 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom