27avr.

Miroir, mon beau miroir…

Retour |

Partant du principe que " Vous ne pouvez pas actuellement vous rendre au musée, alors c'est le musée qui vient à vous ", Vosges Mag vous propose de découvrir chaque lundi des oeuvres exposées au musée d'art ancien et contemporain (MUDAAC), situé sur les bords de Moselle à Epinal. Pour ce cinquième rendez-vous, découvrons le miroir de Néron.

Époque gallo-romaine, 67-68 ap. J.-C. Alliage cuivreux, argent ou étain

Aucune similitude avec les miroirs que nous connaissons aujourd'hui, ce petit miroir de poche a été découvert lors des fouilles réalisées par l’Inrap dans la villa gallo-romaine de Damblain (Vosges). Il appartient à une série bien connue dans le monde romain dénommée « miroir de Néron », du nom du dernier empereur (54-68) de la lignée des Julio-Claudiens décrit par les historiens Suétone et Tacite comme un être pervers et sanguinaire. 

Cet objet a été fabriqué à partir d’une monnaie romaine appelée sesterce. Lorsqu'ils sont complets, ces miroirs comportent un couvercle et un fond qui s'emboîtent l'un dans l'autre. Il s’agit principalement de cadeaux distribués en grand nombre par Néron lors des grands événements de son règne (déplacements de l'empereur, fêtes, jeux de l'amphithéâtre…). De forte valeur symbolique, ces objets sont caractéristiques de la personnalité de Néron, à la fois proche du peuple et se réclamant d’une nature solaire et divine.

Ces miroirs sont à l’image de la représentation de l’univers dans l’Antiquité, centrée autour de la sphère céleste, le mundus. L'empereur est au centre de cet univers, en qualité de représentant des dieux sur terre et en particulier d'Hélios, le dieu auquel Néron ne cesse de s'identifier.

En attendant de pouvoir admirer sur place cet objet, retrouvez le dans les collections du MUDAAC sur son site internet : mudaac.vosges.fr

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom