06mai

Mélissa, une salariée confinée moins stressée

| |
Le confinement, pour certains d'entre nous, peut être difficile à vivre.
Pour d'autres, au contraire, il est synonyme de pause salvatrice, de réflexions voire d'entraide.
 
Mélissa, salariée dans une structure publique, a choisi de nous a fait part de sa situation de confinée en écrivant à "onvousecoute(at)vosges.fr"
Pour vous, elle se livre sur son confinement et sa nouvelle vie...qu'elle apprécie particulièrement.
 
"Ma vie a complètement changé depuis le confinement. Je me sens moins stressée, je dirais même que mon stress a disparu. Je travaille beaucoup plus efficacement, il faut dire que je n'ai pas d'éléments perturbateurs : sans enfant, j'ai même la chance d'avoir un grand extérieur avec jardin pour travailler dehors lorsqu'il fait beau.
Avec ce confinement, j'ai découvert un nouveau mode de travail, confortable à vivre, sans les contraintes du quotidien, comme les trajets. ça me laisse la liberté de faire plein d'autres choses.
 
Courses solidaires
Je ne travaille pas le mercredi après-midi, habituellement. Comme je suis entourée de personnes âgées dans mon quartier, je me suis dit que c'était le moment de les aider. Chaque mercredi après-midi, je recense donc les besoins des uns et des autres puis fais le drive sur internet. Je vais ensuite au Leclerc à côté de chez moi puis dépose les achats de première nécessité devant chaque porte, en prenant soin de bien respecter les mesures d'hygiène. Les gens me remboursent ensuite en me déposant les chèques dans la boîte aux lettres ou en direct, en espèces.
 
Je me sens utile
J'aime particulièrement ce lien de proximité. Je me sens utile. Vivante. Je n'ai plus cette tension. A dire vrai, je ne suis pas très pressée que le confinement se termine car j'apprécie particulièrement ce lien tissé avec les plus fragiles. Un réseau s'est créé. Les personnes comptent sur moi.
 
Pas envie que ça s'arrête
A la sortie du confinement, je crains d'être moins disponible, une fois la reprise du travail sur site effectuée.

Je vis ce confinement comme une parenthèse. Je n'ai pas envie que cela s'arrête."

 

-

Et vous, vous le vivez comment ce confinement ?

Hâte d'être au 11 mai ? Ou pas pressé ?

Vos avis nous intéressent ! Écrivez à : "onvousecoute(at)vosges.fr"

 

Envie de relayer une initiative, un témoignage, un évènement, un récit, une vidéo, des photos, un poème, une œuvre littéraire, des dessins, une réflexion sur l’actualité du moment, sur le vivre ensemble, bref de témoigner ?

>> C'est par ici : "onvousecoute(at)vosges.fr"

 

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom