04mai

Il achète une mercerie aux enchères et en fait don à une couturière

| |

L'entreprise Bussang Poids Lourds a fait don d’une mercerie à une enseignante en couture pour qu'elle confectionne des masques. Récit d'un geste solidaire et d'une histoire pour le moins atypique.

Frédéric Gaidot, fondateur et dirigeant du garage "Bussang Poids Lourds" a au moins deux passions dans sa vie; son métier et les ventes aux enchères. Outre ses activités de réparation, dépannage et assistance de tous types de véhicules, il écume les ventes aux enchères aux quatre coins de France et achète toute sorte de choses : « J'ai ça dans le sang, j'achète et je revends. Par exemple, j'ai déjà acheté une boulangerie ou un salon de coiffure. Une autre fois, j'ai acheté près de 8 millions d'enveloppes que j'ai ensuite revendu » confie-t-il d'un air amusé. 

Fin 2019, il achète dans une vente aux enchères à Troyes, une mercerie professionnelle complète, composée d'une machine à coudre, d'une surjeteuse et de toutes les fournitures nécessaires à la couture. A l'annonce des besoins urgents en masques pour les soignants, Frédéric pense immédiatement à Sandra Rauser, une jeune couturière professionnelle et enseignante dans un Lycée Professionnel à Mulhouse. Bien qu'ils se connaissent, Sarah est surprise mais accepte le don. Immédiatement, elle se met à confectionner des masques pour les infirmières libérales, les aides-soignants, les caissières...

A ce jour, Sarah à confectionné près de 600 masques à pli en coton lavable et continue la production. Elle confectionne également des bonnets pour les personnes qui suivent des chimiothérapies et des kit sur-mesure pour habiller les bébés prématurés. 

Un beau geste de la part du garagiste qui avait vu juste le jour de son achat !

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom