09nov.

Les Rendez-vous du MUDAAC, Episode 23

Retour |

Actuellement fermé au public en raison du contexte sanitaire, le MUsée Départemental d'Art Ancien et Contemporain vous propose de découvrir ses oeuvres à distance avec la rubrique "Les rendez-vous du MUDAAC " de Vosges Mag. Cette semaine, découvrez une épée en fer  datant de la fin du XIVème-début XVème siècle.

Comme l'explique Valérie Serdon-Provost de l'Université de Lorraine : "Au Moyen Âge, le combattant d’élite était l’homme à cheval, lourdement armé, équipé d’une épée et d’une lance. Cet armement, accessible seulement aux plus fortunés, accentuait encore les disparités sociales.

Armement offensif principal des « gens d’armes » avec la lance, les épées se présentaient sous la forme de lames cannelées (avec une gouttière centrale), à double tranchant. Elles se terminaient soit par une extrémité arrondie (arme de taille), soit par une extrémité pointue (pour les coups d’estoc), comme c’est le cas ici. La poignée de cette épée était protégée par deux quillons (tiges formant la croix de la garde), droits et de section ronde. Le lourd pommeau de l’extrémité faisait contrepoids et assurait l’équilibre de l’ensemble. Ce type de pommeau ovoïde est caractéristique des épées de la fin du Moyen Âge. La soie (prolongement de la lame situé au niveau de la poignée), plate et dénudée, est aujourd’hui visible par la perte de la fusée qui la recouvre sur les exemplaires complets.

Le développement de l’armure de plate, dans la seconde moitié du XIVe siècle, explique l’adoption de ce type d’épée, conçue pour frapper d’estoc (avec la pointe) son adversaire et traverser ses défenses de corps".

 Retrouvez les collections du MUDAAC sur le site internet : mudaac.vosges.fr

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom