24nov.

Vosges : Vaste campagne d’élagage menée par le département

Retour |

Le Conseil départemental des Vosges mène une campagne d’élagage des bois bordant les routes départementales sur l’ensemble du territoire. Cette semaine, un chantier se déroule sur la RD 420 entre Grandvillers et Bruyères. La circulation n’est pas coupée.

Dans les Vosges, les accotements boisés ne manquent pas et leur sécurisation est à la charge du Conseil départemental. Pour mener à bien ce type de chantier, la collectivité dispose de sa propre équipe d’élagage composée de 6 à 7 agents spécialisés dans les travaux forestiers : élagage, bûcheronnage, broyage. Ces derniers travaillent au quotidien pour assurer la sécurisation des routes départementales et garantir à l’usager un réseau routier sûr et de qualité.

Tous les ans, près de 70 kilomètres d’accotements routiers sont ainsi élagués, à raison d’une moyenne de 600 m linéaires par jour. Les campagnes d’élagage débutent à la mi-octobre et s’achèvent vers la mi-avril. Ainsi, les opérations d’élagage menées actuellement consistent à supprimer les surplombs d’arbres ou de branches qui se trouvent au-dessus de la route. Les objectifs sont clairs : pérenniser de la chaussée, prévenir les chutes d’arbres et de branches et améliorer la visibilité et la sécurité pour les usagers.

Au niveau du matériel, les agents d’exploitation disposent d’un lamier d’élagage monté sur une pelle à pneus capable de couper des sections de branches de 40 mm sur dix mètres de hauteur, ainsi que d’un tracteur équipé d’un grappin et d’un broyeur de branches. Ces machines sont indispensables pour effectuer des travaux sur des terrains variés et/ou accidentés, que ce soit en plaine ou en montagne.

Dans les semaines à venir, les agents du département effectueront des travaux d’élagage sur le secteur de Saint-Dié / Senones.

Pour que les travaux se déroulent dans les meilleures conditions :

Il est demandé à tous les usagers de la route de respecter la signalisation de chantier mise en place pour leur sécurité, ainsi que pour la sécurité des agents du Conseil départemental. D’autre part, et du fait des nombreuses incivilités constatées (non-respect de la signalisation, vitesse élevée à la traversée des chantiers, insultes…), il est demandé de respecter les agents qui travaillent sur la route.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom