07déc.

Interview d’Anne le NY : réalisatrice du film Le torrent

| |

Les tournages reprennent dans les Vosges ! L’un d’eux est actuellement en cours de finalisation et met en scène une belle distribution ! L’actrice, scénariste et réalisatrice Anne Le Ny a posé sa caméra sur la commune du Valtin, accompagnée de son équipe. Une cinquantaine de techniciens est à pied d’œuvre pour que tout se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Pouvez-vous nous parler de la genèse de votre film “Le torrent” ?

J’ai toujours plusieurs points de départ lorsque je travaille à l’écriture d’un nouveau scénario et j’avais envie de le bâtir autour d’un thriller, d’évoquer l’adolescence, les relations père-fille. J’avais en tête de parler de culpabilité, de dérapage et puis j’ai un ami qui m’a parlé d’un glissement de terrain qui avait eu lieu dans les Alpes et cette image m’est restée. Je me suis dit que j’allais l’exploiter pour mon histoire. C’est cet ensemble d’éléments qui me trottent en tête et je finis par trouver des connexions à faire entre ces différentes idées pour bâtir mon scénario.

Comment s’est fait le choix des acteurs ?

Je voulais travailler avec José Garcia depuis longtemps. André Dusselier est un acteur que j’adore et il s’est imposé très vite au moment de l’écriture. J’avais déjà eu l’opportunité de travailler avec lui.

Qu’est-ce qui a guidé votre envie de tourner dans les Vosges ?

Après avoir envisagé diverses régions montagnardes je me suis aperçue que les Vosges avaient été un peu moins filmées et je voulais montrer des paysages qui ne sont pas galvaudés. Il y a, à la fois, le charme de la montagne, sans être écrasé par le relief et le ciel est bien présent ce qui rend les paysages bien agréables à filmer.

En parallèle du Thriller, votre histoire met en avant une relation père-fille complexe. Quel message souhaitiez-vous faire passer ?

Je soulève plutôt des questions et loin de moi l’idée de donner une leçon de morale ! C’est plutôt des éléments qui interrogent sur ce qu’est devenir adulte, comment  trouver sa place, peut-on acheter l’amour, doit-on le gagner ou pas ? Je préfère mettre en avant une multitude d’interrogations au travers des relations humaines.

Le mot de la fin ?

J'espère qu’on va faire un beau film. C’est très agréable de tourner dans les Vosges. Outre la qualité des paysages et les décors, l’accueil de tous est très précieux et très chaleureux en cette période si particulière et c’est inestimable.

Aller plus loin


Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom