01janv.

Le Budget 2021 : préserver le lien social et territorial

Retour |

L’Assemblée départementale s’est réunie le 17 décembre dernier pour voter le Budget 2021. Un budget de 476,50 M€ marqué une nouvelle fois par un niveau d’investissement élevé et ce, malgré un contexte économique, social et financier pour le moins incertain.
Faire face ensemble aux difficultés du moment, aux enjeux économiques, sociaux, écologiques qui se présentent à nous et surtout donner à notre département et aux Vosgiens des perspectives d’avenir tels sont les défis de ce budget 2021. Des défis que l’Assemblée départementale a décidé de relever. En témoignent les 119,90 M€ d’investissement (dont 84,9 M€ d’investissement nouveaux) réservés afin de poursuivre la mise en œuvre des grands projets inscrits dans le plan « Vosges ambitions 2021 », la feuille de route adoptée en 2015, qui s’articule autour de 3 grands objectifs : renforcer l’attractivité du département, améliorer la qualité de vie des Vosgiens et assurer l’équilibre des territoires.
Collèges, routes et numérique
Parmi les opérations programmées, citons la poursuite de la reconstruction du collège de Vagney (6,65 M€) qui devrait ouvrir ses portes à la rentrée de septembre, les travaux de reconstruction de la Maison de l’Enfance et de la Famille à Golbey ou les 5,20 M€ prévus pour la modernisation des EHPAD. Les routes départementales bénéficieront aussi d’importants investissements.
Plus de 32,60 M€ sont ainsi prévus pour renouveler des couches de roulement, renforcer et sécuriser des chaussées, aménager des itinéraires, réparer des ouvrages d’art… Le Département demeure également un partenaire essentiel des territoires (Communautés d’agglomérations, Communautés de Communes, Communes) qu’il aidera à hauteur de 9,50 M€ à réaliser leurs projets structurants. Dans le même esprit, le Département continue à participer au Plan Losange initié par la Région Grand Est pour déployer la fibre optique en finançant 70 % du coût à la charge des Établissements Publics de Coopérations Intercommunale (EPCI). Cette année encore, plus de 2,55 M€ sont inscrits à cet effet.
La solidarité : 1er poste de dépenses
Les 356,60 M€ alloués au fonctionnement permettront notamment de renforcer les politiques de solidarité directement impactées par la crise. Plus de 77,90 M€ seront ainsi dédiés à l’insertion, 44 M€ à l’enfance et 85 M€ aux personnes âgées et handicapées. Un effort significatif est également réalisé en faveur du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) qui voit son budget bondir de 5,15 % pour s’établir à 16,45 M€.
Des engagements tenus
En dépit des nombreuses contraintes pesant sur les finances départementales (diminution des recettes liée à la crise sanitaire comme celle des droits de mutation sur les transactions immobilières, de la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE), du fonds de péréquation) à laquelle s’ajoute la disparition de la taxe sur le foncier bâti remplacée par une part de la TVA, le Département assurera non seulement ses obligations légales (versement des aides sociales, dépenses de personnel, remboursement de la dette) mais aussi toutes les actions volontaires engagées avec les territoires et avec tous ses partenaires qu’ils soient institutionnels, associatifs, culturels, sportifs ou économiques.
Resserrer les liens avec les Vosgiens
Dans un contexte de crise sanitaire dont les premières conséquences économiques, sociales et financières se sont déjà fait sentir, le Conseil départemental assumera donc pleinement toutes ses missions afin de préserver, voire de renforcer, les différents liens qu’il entretient avec tous les Vosgiens.

·         Le lien social pour soutenir les publics les plus fragiles qui demeurent les principales victimes de la crise,

·         le lien territorial en maintenant ses politiques volontaires menées en faveur des partenaires et élus du territoire,

·         le lien économique au travers d’une politique d’investissements directs ou d’aide à l’investissement afin de favoriser la pérennité des acteurs économiques locaux notamment dans le secteur du Bâtiment et des Travaux Public et, à travers eux, de soutenir l’emploi,

·         le lien stratégique enfin avec l’achèvement du « Plan Vosges 2021 » et la mise en place des 1ers jalons qui constitueront les orientations fortes du futur « Plan Vosges 2021-2027 » à l’instar de la politique « enfance-jeunesse ».

Ce qu'il faut retenir 
Une capacité d’auto-financement impactée mais qui reste robuste
 Un niveau d’investissement élevé (25%)
 Des dépenses de fonctionnement en hausse mais toujours maîtrisées
 Une capacité de désendettement anticipée de 5,2 ans

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom