15mars

Déjà un an de crise sanitaire...

Retour |

Le 17 mars 2020, la France entrait en confinement. Un confinement qui allait durer jusqu’au 11 mai 2020, avant d’en connaitre un 2e le 30 octobre 2020. L’objectif était de faire face à une crise sanitaire et un afflux de malade dans les services de réanimation et à l’hôpital. A Mulhouse, un hôpital militaire était même installé pour prendre en charge des malades et certaines personnes étaient transférées dans une autre région voire un pays frontalier pour être pris en charge. Une situation inédite due au virus de la Covid-19.

Comment dans les Vosges, le Département a fait face à cette crise ? Il a le choix de travailler en coordination avec la Préfecture, la Région, les intercommunalités et les communes afin d’apporter une réponse coordonnée.

Dès le 19 mars, la Cellule Opérationnelle Départementale était mise en place en lien avec la Préfecture, le Département, l’Agence Régionale de Santé, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations. Cette cellule a permis d’accompagner les 56 Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes [EHPAD], les 10 résidences autonomies, les différents Etablissements pour Personnes Handicapées et les Services d’Aide à Domicile.

Afin de faire face à l’épidémie du COVID-19, les agents du département ont assuré la continuité du service public dès le début de la crise sanitaire. Le recours au télétravail a été étendu à toutes les activités le permettant. Toutes les prestations sociales confiées par l’Etat au Département des Vosges ont été versées : RSA, APA… Le Département a activé en moyenne 2M€ par jour, en mars 2020, ce qui représente plus 3 200 mandats sur le mois de mars 2020. Les délais de traitement étaient inférieurs à 9 jours.

Pour gérer les situations d’urgence, notamment en ce qui concerne la protection de l’enfance et des personnes vulnérables ou encore les aides alimentaires : les Maisons de la Solidarité et de la Vie Sociale ont assuré un accueil téléphonique mais aussi un accueil physique. En un peu plus d’un mois, ils ont reçu  2580 appels téléphoniques et ont traité 520 aides financières.

Quant à la Maison Départementale de l’Autonomie, elle s’est organisée afin de répondre aux attentes des usagers en assurant un accueil téléphonique afin de répondre aux attentes et questions des personnes âgées. Ce sont près de 400 appels qui ont été traités en un peu plus d’un mois.

Durant la première semaine, alors que les Vosges et la France manquaient cruellement de masques, le Département a collecté plus de 8000 masques chirurgicaux et 1600 masques FFP2.

Il a aussi acheté et distribué 200.000 masques à destination des 9 communautés de communes afin que tous les vosgiens puissent disposer d’un masque avant le déconfinement. Les agents du département ont ainsi sillonné les Vosges pour remettre ces masques en mairies. Parallèlement, les deux communautés d’agglomération (Epinal et Saint-Dié-des-Vosges) ont commandé leurs masques et les ont distribués. Au total, le conseil départemental a pris en charge la distribution des masques pour un coût de 1.103.000 euros.

Pour faire face à la crise économique, le Département a abondé le fonds « Résistance » initié par la Région Grand Est afin de soutenir les entreprises et associations. Au total, 44 millions d’euros étaient disponibles dans ce fonds régional. L’ensemble des Départements de la Région y ont participé à hauteur de 11 millions. A son échelle, le Département des Vosges a débloqué 740 000 euros pour financer ce fonds. Ce qui représente 2 euros par habitant.

Parallèlement, le conseil départemental a instauré, avec la Préfecture, un fonds de compensation destiné aux communes et aux communautés de communes et d’agglomération. Cette mesure exceptionnelle a permis la reprise ou la poursuite des chantiers des collectivités et d’éviter toute annulation en raison de possibles surcoûts.

Cette crise sanitaire a profondément marqué et mobilisé les établissements médico-sociaux de notre département. Les élus ont donc estimé que « les professionnels intervenant dans des établissements financés par le Département méritent une reconnaissance, c’est à juste titre que des primes exceptionnelles sont attendues par le secteur médico-social. » Le Département des Vosges a ainsi débloqué ainsi une enveloppe de 636 774 € pour les établissements médico-sociaux.

Pour relancer son tourisme, le Département des Vosges a émis, sous forme d'un jeu concours, en juillet, 8.888 bons cadeaux d’une valeur de 50 euros. Les 444 400 euros de cette opération ont été directement injectés dans l’économie vosgienne.

Les bénéficiaires du RSA et les agriculteurs n’ont pas été oubliés. Le Département a autorisé pour la période du 1er mai au 31 octobre, le cumul du revenu de Solidarité Active (RSA) avec les revenus issus d’un contrat de travail saisonnier dans le secteur agricole. Ainsi le bénéficiaire du RSA a pu recevoir son allocation RSA et 100% du revenu lié à son activité saisonnière. En effet, l’Agriculture doit faire face à une baisse des débouchés et à des problèmes de main d’œuvre dans cette crise sanitaire liée au coronavirus. Avec ce dispositif, le Département vise le double objectif de favoriser la reprise d’activité des bénéficiaires du RSA et d’aider le secteur agricole à faire face à la crise sanitaire.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom