30mars

Gaspillage alimentaire dans les collèges : la lutte s'intensifie

Retour |

Engagée en 2019 par le Conseil départemental, la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective s’intensifie. Aujourd’hui, 14 établissements scolaires sont accompagnés dans cette démarche.

Objectif affiché : réduire d’ici 2 ans le gaspillage alimentaire de 20 à 30 % et, ainsi, dégager des marges de manœuvre suffisantes pour intégrer dans les assiettes des collégiens des produits frais, locaux et/ou bio achetés sur la plateforme agrilocal 88.

Dans cette perspective, de nombreuses actions sont déjà mises en œuvre parmi lesquelles les assiettes « petite » et « grande » faim, l’ajustement des quantités servies en fonction de l’âge des élèves (voir encadré), les opérations de sensibilisation des élèves ou la création de « commissions menus ». D’autres, comme l’installation de dispositifs d’autodistribution pour les entrées et le plat principal (bar à salades, Chafing dish) sont prévues, dès que le protocole sanitaire en cours sera allégé.

L’ensemble des collèges participera à cette action d’ici 2022. L’accompagnement dure 3 ans. La 1re année est consacrée au diagnostic de la restauration avec des pesées des biodéchets et les deux années suivantes à la mise en place d’actions.

Les 14 établissements concernés

Depuis septembre 2019 : collèges de Charmes, Liffol-le-Grand, Senones et Golbey et école d’horticulture et de paysage de Roville-aux-Chênes.

Depuis septembre 2020 : collèges de Vittel, Capavenir Vosges, Plombières /Val d’Ajol, Xertigny, Eloyes, Rambervillers, Raon l’Etape, Corcieux et Cornimont.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom