09avr.

« Un coin nature au Conseil départemental » : trois projets et un lauréat

Retour |

Le Département des Vosges organisait un concours en partenariat avec l’Ecole d’Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes. Le jury réuni vendredi a rendu sa décision finale.

 Ils et elles sont apprenti(e)s en première année de BTS agricole « aménagements paysagers » à l’Ecole d’Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes. Ils et elles ont chacun du talent. Et justement, il en fallait pour relever le défi lancé par le Conseil départemental, celui de valoriser l’un de ses espaces extérieurs trop peu utilisé jusqu’alors et le transformer en un lieu ouvert et agréable.

Le cahier des charges de la commande est en adéquation avec le  plan VASTE (Vosges Ambition Spécial Transition Ecologique) élaboré par les élus vosgiens : mettre en avant une vision plus durable des espaces verts, montrer qu’il est possible de concilier aménagements paysagers et biodiversité, apporter une plus-value dans l’environnement de travail des agents, en faire un espace pédagogique.

Pas moins de 24 étudiants se sont attelés à la tâche et ont proposé 9 projets différents. A l’issue d’une présélection rigoureuse en association avec le CAUE (Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement), 3 d’entre eux ont été choisis pour être présentés oralement dans la salle des Délibérations devant un jury constitué de Martine Gimmillaro sa présidente, de plusieurs membres du Panel Citoyen et des représentants de différents services du Conseil départemental.

Trois projets...

Julien Ferreira, apprenti au Syndicat, a ainsi proposé un nouveau zonage adapté aux différentes attentes agrémenté de végétaux colorés, de pavés en grès des Vosges et de sculptures en bois recyclé d’un artiste vosgien. Pour plus de concret, l’étudiant en lice avait mis à disposition des échantillons de matériaux. S’en sont suivis des échanges constructifs avec le jury autour de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite entre autres. Ce fut au tour ensuite de Violette Davril et Mégane Martin de défendre leur projet commun à partir des contraintes relevées lors de leur observation et des attentes énoncées dans le cahier des charges : unicité et praticité d’accès, végétalisation du site avec des essences locales, gestion durable et création d’un sentier pédagogique connecté. Enfin Lauric Gillet, apprenti à Chaumouzey et troisième candidat, a exposé ses intentions basées sur le thème de l’Art et la Découverte avec l’alliance du métal, le corten, et du bois de récupération pour les poutres paysagères.

...Un lauréat 

Après délibération, c’est finalement le deuxième projet qui a été retenu, celui de Violette Davril et Mégane Martin. Martine Gimmillaro a chaleureusement remercié les étudiants de l’Ecole d’Horticulture et de Paysage de Roville-aux-Chênes et plus particulièrement l’enseignante référente Laure Collin pour leur implication : « Le projet lauréat sera retravaillé pour intégrer de bonnes idées issues d’autres projets non retenus par le jury, comme par exemple la création d’un jardin de senteurs ou d’une voie d’accès perméable à l’eau de pluie ».

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom