07avr.

Un renouveau à la carte du chalet-hôtel « Le Collet »

Retour |

Perché à 1100 mètres d’altitude dans le Col de la Schlucht, l’établissement familial « Le Collet » à Xonrupt-Longemer entretient sa réputation depuis deux générations. Félicité par trois étoiles pour son hôtellerie, « Le Collet » offre aussi une cuisine gastronomique reconnue par deux guides spécialisés. Il s’agit donc d’un réel atout touristique pour le département des Vosges. 

La naissance d’un projet

Depuis les années 2000, l’établissement « Le Collet » a connu deux principaux investissements dans le but d’agrandir l’hôtel en 2003, puis d’améliorer l’aspect esthétique de la façade en 2006. Aujourd’hui, c’est un nouveau défi que se lance Olivier Lapôtre, propriétaire du chalet-hôtel. En effet, le projet d’investissement à près de 4 000 000 d’euros a pour ligne directrice d’améliorer la qualité de son service et l’expérience des clients tout en rendant le chalet-hôtel plus accessible aux Personnes à Mobilité Réduites.

Dans cette optique, le projet inclut la création de 9 nouvelles chambres, de 2 suites, d’une salle adaptée aux séminaires d’entreprise, d’un espace SPA bien-être et d’une piscine. De plus, deux chambres et une des suites seront certifiées PMR.

Le projet a commencé à se réaliser physiquement en mars 2020 avec le début des travaux. « C’est un projet que j’ai en tête depuis très longtemps, j’ai attendu le bon moment pour le concrétiser » confie O. Lapôtre. Notamment encouragé par le Département des Vosges qui a octroyé une aide de 50 000 euros, l’investissement d’Olivier Lapôtre est appuyé par plusieurs acteurs. « On a la chance d’avoir le soutien des banques, de l’Etat et des collectivités ».

Bien que retardé d’un mois à cause d’un hiver rude, les travaux ont repris et le propriétaire de l’établissement reste optimiste sur l’avancée de ces derniers.

Les perspectives

C’est dans un contexte particulier que le projet voit peu à peu le jour. Le domaine de la restauration et de l’hôtellerie sont assommées, Oliver Lapôtre qualifie cette situation comme « d’une réalité qui dépasse la fiction ». Cependant, il y a un réel espoir pour le propriétaire du chalet-hôtel de reprendre du service dans les mois qui viennent : « Malgré le contexte sanitaire éprouvant et un hiver provocateur imbu de lui-même, nous allons en sortir par le haut, avec ambition confiance et optimisme ! »

Le futur de l’établissement s’inscrit autour du bien-être de la clientèle, il s’agit de devenir un endroit éloigné du stress de la vie quotidienne. De ce fait, il n’y a pas de but concurrentiel, ni l’intention d’obtenir une étoile supplémentaire dans le cadre de cet investissement. Olivier Lapôtre explique : « Il n’y a pas de concurrences avec les autres établissements aux alentours, on fait des choses tellement différentes. Mes collègues ont fait table rase des étoiles, je pense suivre le mouvement. Les gens ne se fient plus aux étoiles, ils préfèrent faire leurs opinions par eux-mêmes."

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom