13avr.

Le Chalet Tivoli, une note de parfum du patrimoine vosgien

Retour |

Si vous êtes de passage dans la ville de Plombières-les-Bains, et que vous vous rendez à la station thermale de Napoléon, levez les yeux et vous apercevrez le Chalet Impérial Tivoli qui surplombe l’avenue principale. Vu comme un héritage patrimonial de la ville de Plombières-les-Bains et du département des Vosges, le chalet est sélectionné en 2019 dans le cadre de la Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern. Mission qui a pour but de sauvegarder le patrimoine français en apportant un soutien financier.

La construction du Chalet Tivoli s’achève en 1861 pour accueillir l’escadron d’officier de Napoléon III. Après cela, il passe entre les mains d’autres propriétaires puis, il est laissé à l’abandon pendant 30 ans. Le Chalet Tivoli charme Marcel et Barbara Pirih, les propriétaires depuis janvier 2004. « C’était un véritable coup de cœur, on n’a pas vraiment réfléchi sinon on ne l’aurait sûrement pas acheté. On trouvait cela dommage qu’il soit laissé à l’abandon, le chalet Tivoli fait partie de la richesse du patrimoine de Plombières-les-Bains. », révèle M. Pirih.

Dans l’optique d’allier une restauration contemporaine et l’architecture d’origine, les propriétaires commencent les travaux avec leurs propres financements. Cependant, ce n’est pas suffisant pour rénover les lieux. Les dégradations causées par le manque d’entretien antérieur s’aggravent au fil du temps et des intempéries. Ainsi, l’état de la charpente, des parements, de la maçonnerie et de la couverture sont à déplorer. Dépourvu, le couple remplit le dossier administratif de la Mission du Patrimoine. Le dossier est accepté et le lieu devient alors le seul patrimoine vosgien sélectionné dans le cadre de la Mission Bern en 2019.

De ce fait, l’aide apportée par la mission Bern s’élève à près de 180 000 euros. En complément, le Département des Vosges a accordé une subvention de 4 000 euros et la Région Grand-Est a octroyé une aide au patrimoine à hauteur de 46 000 euros. Ces subventions ont permis de commencer les travaux d’urgence pour rénover la charpente et traiter le mérule qui détruit les lieux.

C’est dans une pièce annexe de la demeure Tivoli que les propriétaires ont ouvert la Parfumerie Impériale. Les bénéfices générés par cette dernière servent à couvrir les dépenses des travaux. Transformé en petit boudoir, le magasin expose des parfums portés par des figures historiques de Plombières-les-Bains comme celui dédié à l’Impératrice Joséphine, grand-mère de Napoléon III.

L’avenir du chalet impérial est encore incertain. En effet, le coût global des travaux est estimé à plusieurs millions d’euros. « Je ne verrai sûrement jamais le Chalet Tivoli terminé, mais ce n’est pas grave. On a posé les premières bases et on espère qu’il ne sera pas laissé une fois encore à l’abandon » conclut Marcel Pirih.

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom