15juin

La vie sociale reprend son cours à l’EHPAD de Bussang

Retour |

Le Centre Hospitalier de la Haute Vallée de la Moselle (C2HVM), qui regroupe les sites du Thillot et de Bussang, renoue avec la vie quotidienne d’avant crise sanitaire, pour le plus grand plaisir des résidents et du personnel soignant.

Le bénéfice du vaccin administré à 90 % des résidents et 60 % du personnel est passé par là. Après avoir été touché comme tous les autres établissements par la COVID 19, une vie sociale quasi normale s’est réinstallée, mais toujours dans le respect des règles sanitaires.

Paroles de soignants…

Mireille CUNAT est aide-soignante à l’EHPAD de Bussang. Tout comme ses collègues soignantes, elle prend chaque jour beaucoup d’application pour s’occuper des aînés. Pour elle le retour à une vie sociale est : « Un grand soulagement ! Nos résidents y ont vite repris goût. Les familles sont de retour, il était temps. Il y a beaucoup de visites les après-midis et c’est bien agréable pour nous aussi. Les personnes âgées ont retrouvé leurs petites habitudes, chacun reprend sa place. Je me sens l’esprit plus léger, finies les sur blouses, charlottes et lunettes avec lesquelles on ne nous reconnaissait pas ! ».

Sophie FRANCOIS est également infirmière coordinatrice à Bussang : « Nous avons le plaisir de revoir les familles, de rire. Les temps d’échanges sont primordiaux. L’EHPAD est avant tout un lieu de vie ».

…et de résidente

Brigitte XOLIN, 73 ans, a rejoint la maison de retraite de Bussang au printemps dernier, en convalescence après avoir été sérieusement touchée par la COVID 19 : « Dès que je suis arrivée j’ai participé aux animations : jeux, chants, fléchettes…Cela m’a permis de sortir de mon isolement quand je vivais encore à la maison. Dès que je peux, je vais parler avec d’autres résidents, je crée des liens. Les mauvais moments sont loin maintenant ! ».

Une vie sociale salutaire

Son Directeur Délégué, M. Moussa FILALI, explique comment s’est déroulée la phase de transition : « Les moyens des deux sites -Bussang et Le Thillot- ont été mutualisés dans les moments difficiles, et en particulier le Service de Soins de Suite et de Réadaptation. Début avril, les visites ont pu reprendre sur rendez-vous, grâce à des créneaux horaires dédiés. Quelques semaines plus tard les visites en chambres ont été autorisées à condition de s’identifier à l’entrée. Les animations ont repris progressivement et les résidents ont pu prendre à nouveau leur repas en salle commune selon une jauge adaptée pour garantir la sécurité de tous. »

Depuis la semaine dernière, les salles à manger peuvent accueillir l’ensemble des convives car plus aucune jauge n’est exigée. Les aînés ne boudent pas leur plaisir à retrouver enfin leur voisin ou voisine de table habituel pour échanger et sourire. Des promenades dans la nature avec le personnel sont organisées. Celles-ci permettent à nouveau aux pensionnaires de pratiquer un peu d’exercice physique, de s’aérer l’esprit, bref de changer d’air ! Une programmation de sorties estivales a été établie en lien avec l’équipe d’animation et les soignants. Côté visites, les liens intergénérationnels sont privilégiés avec la venue mardi dernier de collégiens. Cette visite fait suite à  l’initiative d’une professeure de français et de ses élèves de 6ème et 5ème qui avaient souhaité soutenir le moral durement éprouvé des résidents cet hiver en leur envoyant des petits courriers et autres cartes postales. Des courrier auxquels les résidents ont  bien entendu répondu. Ces échanges épistolaires ont pu se transformer la semaine dernière par une rencontre réelle !

Nathalie RUAUX, cadre supérieure de santé, précise : « Grâce à la vaccination, l’immunité collective montre son efficacité. Nous avons adapté au fur et à mesure les animations. Cet hiver la gym douce se déroulait devant le pas de porte des chambres, avec une musique pour créer de l’ambiance . Puis les animations ont eu lieu en petit comité et d’une durée moindre jusqu’à leur reprise complète.  Le site du Thillot envisage un séjour d’été. Il y a un retour à la « vraie » vie. Des bénévoles participent à la vie des établissements. Toutefois certains événements restent en suspens comme notre challenge annuel inter-établissements sanitaires et médico-sociaux. »

Moussa FILALI conclut : « Les demandes d’admission se font actuellement plus rares. Nous sommes en capacité d’accueillir de nouveaux résidents. »

Contact C2HVM :
Site de Bussang : 03.29.61.50.40 / Courriel : http://b-accueil@c2hvm.fr
Site du Thillot : 03.29.25.00.79 /
Courriel :  http://t-accueil@c2hvm.fr

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom