06sept.

Leçon de grammaire avec le caricaturiste Grandville

Retour |

Après la pause estivale, voici le retour de la rubrique "Les rendez-Vous du MUDAAC" qui vous propose de découvrir chaque semaine une œuvre exposée au musée départemental d’art ancien et contemporain à Epinal. En cette période de rentrée scolaire, rien d'étonnant à aborder le sujet en décryptant une caricature du dessinateur Jean-Jacques Grandville datant de la fin des années 1820.

 

Publiées en 1828 et 1829, la suite des soixante et onze lithographies qui composent Les Métamorphoses du Jour apportent à Grandville succès et renommée. Ce recueil préfigure les sujets de prédilection de l’artiste en associant la caricature sociale et politique et les sujets animaliers. Différents registres sont abordés, inspirés par la vie quotidienne au XIXe siècle : les métiers des villes, les types sociaux, les modes de vies parisiens, les contraintes et sujets sociaux ainsi que la défense de la République.

Sur cette planche 22 est déclinée la conjugaison du verbe ennuyer au présent. Les écoliers, grimés avec des têtes de perroquets, sont assis sur les bancs en bois d’une salle de classe. Un élève est debout, mains jointes devant le lui, face au maître d’école coiffé d’une tête d’âne. Le caricaturiste pousse à l’extrême la vision d’un enseignement stéréotypé basé sur la répétition et niant l’apprentissage de la réflexion.

Cette scène illustre la déchéance d’Hassan, devenu vieux et faible, avait grand'peine à suffire à sa besogne. Les petits enfants, le voyant débile et infirme, n'avaient plus peur de ses reproches. Ils passaient leur temps à se battre dans la classe ou à contrefaire leur maître, à lancer des noyaux de dattes en été, des boulettes de mie de pain de maïs en hiver, à lui faire toutes sortes de niches. » Les In Métamorphoses du Jour, Éditions Gustave Havard libraire, Paris, 1854

 

Pour lire l’histoire du vieil Hassan….

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5598003d/f609.item

GRANDVILLE Jean-Jacques
Nancy, 1803 ; Vanves, 1847
L’écolier…Indicatif présent, je m’ennuie, - Le maître…. Tu t’ennuyes….
1828-1829
Lithographie2018.0.263

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom