27oct.

Légion d’honneur : Sylvie Mathieu décorée par François VANNSON

Retour |

Mardi 26 octobre, François VANNSON, Président du Conseil départemental, a remis la Légion d’honneur à Sylvie Mathieu, Présidente ADAVIE Vosges, pour son sens de l’engagement et son parcours professionnel et personnel remarquable.

C’est en présence d’Éric Bœuf, Président de la Société des Membres de la Légion d’honneur, et Arnaud Jeannot, Maire de Saint-Amé, que le Président du département a remis les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur à Sylvie Mathieu, devant ses proches, amis et collègues.  

François VANNSON a adressé ses félicitations à Sylvie Mathieu : « C’est pour moi un immense plaisir que de vous remettre cette décoration et d’être pour la circonstance votre parrain. J’ai toujours apprécié votre personnalité, votre passion pour les Vosges et votre sens de l’engagement envers celles et ceux qui au cours de leur vie présentent une fragilité et nécessitent d’être épaulés. C’est aussi ma conception de la solidarité (…). Distinguer, c’est croire en la vertu de l’exemple, c’est admettre la force entraînante de la mise à l’honneur, c’est dire publiquement que la remise d’une décoration, surtout la plus prestigieuse de tous nos ordres nationaux, n’est jamais un acte anodin. ».

Créée en 1802 par Napoléon Bonaparte, alors Premier Consul, la Légion d’Honneur a vocation à rassembler toutes celles et tous ceux dont les services exemplaires font la fierté de la France. Eminemment moderne pour le 19 ème siècle, cet ordre national est l’expression de l’héroïsme et de la vertu, de l’honneur et de l’excellence, et distingue une élite de femmes et d’hommes qui chacun dans leur domaine, bâtit jour après jour, grâce à son intelligence, son dévouement et sa générosité l’avenir et le rayonnement de notre Nation. 

C’est une distinction égalitaire, ouverte à toutes et à tous sans exclusive ni exclusion, pour laquelle seules comptent l’excellence et l’exemplarité. Fidèle en cela à la volonté – et aux mots – de son créateur, elle met sur un même rang « les princes et les tambours » ; Adolphe Thiers en définit formidablement l’essence, présentant la Légion d’Honneur comme « le triomphe le plus éclatant de l’égalité même, non celle qui égalise les hommes en les abaissant, mais celle qui les égalise en les élevant »…

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom