02nov.

Novembre sera animé pour le Mudaac !

Retour |

Découvrez les animations du mois de novembre proposé par le Musée départemental d'Art Ancien et Contemporain.

 

► PHÈDRE : Une installation de Denis Pondruel

Du 18 septembre au 17 décembre

En partenariat avec La Lune en Parachute

 

Dans le cadre de l’exposition de La Lune en Parachute, « DANCING », présentée du 18 septembre au 17 décembre 2021, le MUDAAC accueille une installation de Denis Pondruel intitulée « Phèdre ». Cette œuvre, créée en 2004 pour la Maison de la Culture d'Amiens, à l'occasion de l'exposition « Habiter », est conçue comme une « chambre » surélevée.

La nuit, un projecteur mobile balaie de son faisceau la place et les façades des bâtiments environnants. Le texte lumineux reprend des passages de l’œuvre de Racine où Phèdre avoue l'amour qu'elle porte à Hippolyte.

Enfin, le faisceau et les mots de Phèdre trouvent l'accès de la cellule qui symbolise l’intrusion de la passion dans cet espace clos. Celle-ci devient un théâtre. Par les ouvertures situées en partie basse, les spectateurs peuvent voir la danse rapide et légère du texte qui illumine la cellule de l'intérieur.

 

+ d’informations :

laluneenparachute.com

 

[Visuel Phèdre sur le parvis du Mudaac]

 

© Mudaac Epinal

 

 

► PUBLIC’CITÉ : Quand le public sapproprie les œuvres du musée

Exposition du 4 novembre 2021 au 24 janvier 2022

 

Le Conseil départemental et de nombreux partenaires proposent depuis septembre 2021 une série de manifestations pour découvrir l’opération PUB ! Dans ce cadre, le MUDAAC présente les travaux réalisés par des vosgiens autour de ses collections, en partenariat avec l’association Jeunesse et Cultures, l’association départementale des Francas des Vosges, le photographe Denny Hohmann et la conteuse Amélie Armao.

 

Avant d’être associé au secteur marchand, la publicité était un terme employé pour qualifier l’acte de rendre public quelque chose. C’est dans ce sens que ces acteurs ont redonné vie à une partie des collections du Mudaac. Ceci a donné lieu à deux projets participatifs, invitant les publics à se réapproprier une sélection de tableaux, faisant du musée un lieu à leur image.

 

 

Les collégiens du Programme de Réussite Éducative (PRE), ont redonné vie, par le biais de la vidéo, à l’œuvre d’Adolphe Guméry, Départ pour la fête (1883). Accompagnés d’Amélie Armao, de Kadija Réhal médiatrice culturelle et réalisatrice du film et des éducateurs du PRE, les jeunes, à tour de rôle, ont eu la casquette d’auteurs, de comédiens et de techniciens. De l’écriture à la captation, ils ont imaginé une série de rencontres, d’événements, d’accidents, animant le tableau, et offrant ainsi une lecture renouvelée de l’œuvre. 

 

 

Des enfants et des familles du centre social Denise Louis du Plateau de la Justice ont fait du Mudaac leur nouvel espace de vie, de jeu et de création. Ils se sont réappropriés, devant l’objectif de Denny Hohmann, le genre du portrait et de la peinture d’Histoire. Ils se sont invités dans le tableau  d’Achille Cesbron Les mercredis chez le peintre Louis Français, et se sont éclairés à la bougie du Job raillé par sa femme de Georges de la Tour.

 

 

► VISITE EN FAMILLE

07 novembre

 

Le musée constitue un univers passionnant pour les petits comme pour les grands. Venez en famille redécouvrir, explorer et créer autour des expositions et des collections du MUDAAC.

 

07 novembre :  Sage comme une image (7 ans et +)

Après avoir découvert comment les artistes contemporains de nos collections jouent avec les images populaires et publicitaires, vous êtes invités à participer à la création du tout premier fanzine du musée.

 

Gratuit. 15h. Durée : 1h30. Sur réservation

 

► VISITE GUIDÉE Un autre regard

07 novembre

 

Chaque premier dimanche du mois, l’entrée du musée est gratuite. Laissez-vous guider dans la (re)découverte des collections permanentes autour de thématiques originales. Ce dimanche : « La passe-miroir. Des artistes pour un univers d’exception »

 

Gratuit. 16h. Durée : 1h. Sur réservation

 

 

 

► ATELIERS ADULTES Les ateliers créatifs 

Un rendez-vous par mois le samedi, pour les débutants comme pour les confirmés, ces ateliers proposent d’explorer les expositions temporaires et les collections permanentes du musée.

Des séances originales pour évoluer à son rythme, échanger ses expériences, progresser en groupe et découvrir de nouvelles techniques d’expression plastique.

13 novembre : « Architecture composite »

L’image parcellaire de chacun permettra de recomposer l’architecture du Mudaac et de créer une affiche commune.

 

 

Dès 16 ans. 10h30 ou 14h ou 16h (durée : 2h). 5€/séance, matériel fourni. Sur réservation

 

[Visuel architecture intérieure]

 © CD88 cliché J.Laurençon

 

 

► LES ATELIERS ADOLESCENTS Les ateliers manga

Avec Abdesselam Boutadjine, scénariste et dessinateur

14 novembre

Le musée propose des ateliers de technique de dessin-manga à destination des adolescents. Les participants profiteront d’une séance de 2h avec un mangaka professionnel, Abdesselam (dit Abdess).

Chaque atelier abordera un thème précis de l’univers du dessin-manga.

 

 

1 €/séance, matériel fourni. 15h. Durée : 2h. 12-18 ans. Sur réservation.

 

 

[Visuel Ateliers manga]

© Abdesselam Boutadjine.

 

 

 

► LES ATELIERS ENFANTS Des Vacances au musée

Le musée propose aux enfants, pour les vacances scolaires, les lundis, jeudis et vendredis, des ateliers pour voyager à travers le temps, les œuvres des collections permanentes et les expositions temporaires. Des rendez-vous à ne surtout pas manquer pour s’initier, manipuler, créer et inventer.

 

Vacances d’automne

04 novembre : « De bric et de broc »

05 novembre : « Au pays de la Fantasy » 

 

 

1 €/séance, matériel fourni. Les 5-7 ans : 10h30. Durée : 1h30. Les 8-12 ans : 14h. Durée : 2h. Sur réservation.

 

[Visuel n°24 Atelier enfants]

Atelier enfants © MUDAAC – Épinal.

 

► WEEN-END ART CONTEMPORAIN

20 & 21 Novembre

 

Le MUDAAC propose un rendez-vous incontournable pour tous∙tes les amoureux∙ses de l’art contemporain et les plus curieux, le temps d’un week-end dédié à la (re)découverte de sa collection, unique en Lorraine, et à la création artistique actuelle.

 

Samedi, suivez le guide pour tout savoir sur le fond du musée, constitué à la fin des années 1970, et représentatif des grands mouvements européens et américains de ces 50 dernières années : Art Conceptuel, Art Minimal, Pop Art, Nouveau Réalisme, Arte Povera…

 

Dimanche, assistez à la performance d’un duo d’artistes plasticiennes et à une conférence autour de l’acquisition récente d’une œuvre de Gina Pane.

 

 « UNIVERSUM », performance sonore

Vous trouvez la sonnerie de votre réveil désagréable? LES TROTTEUSES – joueuses de radio-réveil – est un duo développé depuis 2008 par les artistes Anne Moirier et Aurélie Pertusot. Elles créent des installations et des performances sonores et composent avec un orchestre de réveils mécaniques et électroniques. Élaborées à partir d’une collection de 200 alarmes, leurs compositions acoustiques produisent une musique polyphonique minimale et hypnotique caractérisée par la répétition, la superposition et le mouvement. Basée sur un dispositif circulaire, la pièce met en mouvement des alarmes sélectionnées pour leurs proximités sonores en explorant l'effet Doppler.

 

[Visuel UNIVERSUM]

© Les trotteuses

 

« Une acquisition récente: Terre protégée de Gina Pane (1939-1990) », conférence Par Thierry Dechezleprêtre, conservateur en chef du patrimoine, responsable de la conservation départementale.

 

En 1968, Gina Pane débute son triptyque Terre protégée. Sur un lit de terre arable dans la campagne italienne, l’artiste installe 120 structures de bois reliées par des ceintures de chanvre et orientées par rapport aux points cardinaux. Sous chacun des plots, est placé un petit sachet de graines dans le but de préserver les richesses de la terre nourricière. Gina Pane a souhaité très tôt inscrire son œuvre dans une réflexion sur la fragilité de notre environnement naturel, de la transformation irrémédiable du monde et des paysages, causée par le développement industriel, l’urbanisation, l’agriculture intensive mais aussi la guerre et les tensions politiques. Ces photographies, récemment acquises, font écho à une œuvre déjà présente dans les collections du musée: Le Riz n°1 (1970) qui évoque un « fragment » de rizière, une nourriture universelle menacée par les hommes et les luttes idéologiques.

 

Gratuit. Sur réservation.

Samedi: visite: à 16h.

Dimanche: performance UNIVERSUM à 15h et 17h. Durée: 25 min.

      Conférence à 15h30 (durée: 1h20)

 

 

► CONFERENCE « Quand la publicité graphique flirte avec l’art »

Dimanche 28 novembre

 

Par Anne-Céline Callens, Maître de conférences en Sciences de l’art à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne.

 

L’industrialisation qui se développe en France à partir du 19e siècle entraîne une nouvelle consommation à laquelle il faut apporter une visibilité. Les grandes sociétés commencent à miser sur la communication pour promouvoir les produits issus de leur fabrication. La réclame disparaît progressivement au profit d’une communication axée sur le visuel et la publicité devient une véritable profession. À la fin du 19e siècle, les grands affichistes exercent dans le style Art nouveau qui est caractérisé par l’arabesque et la surcharge ornementale. Progressivement, les réalisations publicitaires vont tendre à davantage de simplicité. Durant l’entre-deux-guerres, les affiches empruntent les codes formels des courants modernistes (cubisme, purisme, constructivisme, école du Bauhaus, futurisme) caractérisés par une géométrisation des formes et de larges aplats colorés. Cette conférence propose de revenir sur les liens entre art et publicité qui ont marqué les débuts de la création graphique française.

 

De 15h30 à 17h - Gratuit

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom