03janv.

Promenade dans la forêt de Tignécourt

Retour |

Si on allait s’oxygéner en forêt ? Cap à l’ouest, direction la Saône vosgienne et ses paysages sauvages parcourus d’immenses forêts de chênes dont la renommée s’étend bien au-delà des frontières de notre département. Celle de Tignécourt située en bordure du massif forestier de Darney vaut assurément le détour !
Au centre du village de Tignécourt, rendez- vous à la Maison de la Nature abritée dans l’ancien presbytère. Elle accueille de très nombreuses animations, expositions (dont le Festival "Nature Images" qui se  déroule au printemps) . On y propose également des journées de formations théoriques et pratiques destinées à tous les chasseurs vosgiens ainsi que des ateliers pour les scolaires et des animations pédagogiques.

204 ha de feuillus
Tignécourt, c‘est surtout un remarquable ensemble forestier de 204 hectares. Le chêne, le hêtre et le charme occupent essentiellement le plateau, tandis que les aulnes et les frênes bordent les ruisseaux des vallons humides. Le Département, propriétaire de cette forêt qui comporte également un Espace Naturel Sensible (ENS) a confié à l’ONF le soin de le gérer avec un triple objectif :

• Mener une gestion patrimoniale exemplaire des coupes et des travaux forestiers, afin de concourir à l’approvisionnement des industries du bois.

• Contribuer à sa mise en valeur touristique en ouvrant au public certains secteurs forestiers.

• En faire un site vitrine conciliant forêt écologique et de production à destination de tous les publics et notamment les scolaires.

Le grand observatoire :
Dans cette perspective, un vaste observatoire a été installé face à une clairière. Une classe entière peut y être accueillie pour observer la faune en toute sécurité et discrétion et découvrir les secrets de cette forêt grâce aux panneaux explicatifs dont il dispose. L’observatoire est également très fréquenté par les promeneurs et visiteurs qui parcourent le site en autonomie. Avec un peu de chance et beaucoup de patience, vous pourrez apercevoir un renard, un cerf ou une biche…

Un réservoir de biodiversité
Certains secteurs présentent des intérêts écologiques qu’il convient de protéger et valoriser. C’est le cas des mardelles naturelles (petites mares) qui abritent de rares espèces végétales et animales parmi lesquelles de nombreux amphibiens. Un sentier de découverte long de 1,8 km jalonné de nombreux panneaux pédagogiques a été aménagé en partenariat avec l’ONF, la Fédération des chasseurs des Vosges et le Conservatoire d’Espaces naturels de Lorraine.

Une forêt équilibrée
Dans le même esprit, l’ONF, en étroite collaboration avec la Fédération des chasseurs, veille à l’équilibre sylvo-cynégétique de cette forêt départementale. En clair, il s’agit d’assurer sa régénération naturelle en régulant les populations de gibier susceptibles d’endommager les arbres ou les plantes ou d’en consommer de façon excessive les graines. Ce travail de recherche pour un bon équilibre entre la faune, la flore, les activités forestières, cynégétiques, économiques, touristiques et de loisirs est le fruit d’un partenariat exemplaire entre le Département, l’ONF et la Fédération des Chasseurs, deux acteurs indispensables très impliqués à gérer durablement la forêt de Tignécourt. Une forêt qui mérite véritablement le détour et ce, en toutes saisons !

En savoir + : https://www.tourisme.vosges.fr/

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom