11janv.

Un musée au service de l'insertion

Retour |

Répondant à l’invitation de la déléguée insertion de la Maison de la Solidarité et de la Vie Sociale (MSVS) de Remiremont et d’Aurélien Vacheret, Conservateur des deux musées de la ville, une quinzaine de bénéficiaires du RSA s’est retrouvée le 14 octobre dernier pour une visite privée du musée Charles Friry. Durant près d’une heure trente, sous la houlette de Laurie Garnaud, médiatrice culturelle, ils ont - certains pour la première fois - poussé la porte de ce « temple de la culture » romarimontaine. Retour sur une expérience inédite et enrichissante qui ne fait que commencer…

 

« Cela faisait des années que je souhaitais mettre en place ce type d’action » explique Aurélien

Vacheret, Conservateur des deux musées romarimontains. Son objectif : faire découvrir ce superbe outil culturel qu’est le musée Charles Friry1, montrer ce qu’est un musée, ce que l’on y conserve et surtout faire plaisir aux visiteurs…

« Car l’art, avant d’être un outil de connaissance et de savoir, est d’abord un plaisir des yeux » insiste-t-il. C’est à l’occasion d’une réunion à laquelle participait Céline Duval, déléguée Insertion du Conseil départemental qu’il propose d’organiser des visites à destination des bénéficiaires du RSA. L’idée séduit l’équipe des travailleurs sociaux de la MSVS et celle du Centre Communal d’Action Sociale de Remiremont. Un groupe d’allocataires intéressé s’est ainsi retrouvé le

14 octobre dans cette ancienne maison canoniale, devenue, au XIXe siècle, propriété de Charles Friry, collectionneur d’art avisé, dans laquelle son petit-fils, Pierre Waidmann, artiste « touche à tout», a aussi laissé une empreinte durable…

De la visite guidée…

« Certaines œuvres peuvent parfois sembler fort éloignées des préoccupations des visiteurs… » souligne le conservateur. C’est là que Laurie Garnaud, médiatrice culturelle intervient… Durant plus d’une heure, sous sa conduite, le groupe va arpenter les différentes salles du musée. Laurie rappelle le contexte historique, explique, commente, transmet quelques clefs de lecture, répond aux questions des visiteurs. Elle leur apprend surtout à regarder… « Qu’est-ce-que ce tableau raconte ? Qu’en pensez-vous ? Quel sentiment vous inspire-t-il ? » Petit à petit, la parole se libère, les émotions s’expriment, le dialogue s’engage…

… à la pratique

Conviés à participer à des ateliers de pratique artistique, la plupart des membres du groupe, a répondu présent. Durant six mois, tous vont, sur la base du volontariat, travailler avec Laurie sur différents thèmes tels que le paysage, la nature morte, le blason, la restauration de tableau, la marqueterie ou le portrait. Une façon originale et ludique d’appréhender l’art et la culture.

Pari gagné donc pour le Conservateur qui espère, dans un avenir proche, toucher d’autres publics éloignés de la fréquentation des musées, comme pour Céline Duval, déléguée insertion. « Ouvrir les portes d’un musée, accompagner les personnes peu familières de ce genre de lieu dans leur découverte n’a rien d’anodin. Faits de rencontres, d’échanges, de dialogues, de partages d’expériences, ces visites et ateliers sont aussi l’occasion de découvrir de nouvelles techniques, de valoriser ses compétences, de s’ouvrir au monde pour, au final, reprendre confiance en soi» précise-t-elle. De quoi confirmer tout l’intérêt de cette opération inédite !

 

Pour en savoir plus, contactez la MSVS de Remiremont  - Céline Duval, cduval1@vosges.fr

A noter : Le Conseil municipal de Remiremont a voté à l’unanimité la gratuité de la

visite pour les bénéficiaires du RSA.

 

1. Remiremont dispose d’un second musée : le Musée Charles de Bruyères situé 1, rue Paul Doumer.

 

 

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom