01avr.

Histoire locale. Connaissez-vous le poète Vosgien Eugène Mathis ?

Retour |

De sa naissance dans une ferme sur les hauteurs de Fraize en 1864 et jusqu’à sa mort, en octobre 1933, le poète Eugène Mathis n’a cessé de raconter et d’aimer sa montagne, ses forêts et ses prairies. Découverte d’un poète vosgien, amoureux de sa terre natale.

Issu d’une famille de 7 enfants, Eugène Jean Baptiste Mathis vient d’un milieu rural, synonyme de labeur et d’abnégation. La campagne vosgienne de l’époque est certes bucolique, mais les conditions de vies sont aussi rudes et laborieuses.

Le jeune Eugène fréquente l’école de Fraize, à l’époque payante et non obligatoire. Il apprend à lire et dès que les travaux des champs le libèrent, il court la forêt et les champs et s’enivre des paysages vosgiens dont plus tard il en fera des poèmes.

Devenu adulte, Eugène Mathis est instituteur de 1882 à 1923, à Saint-Dié puis à Fraize et dans la plaine des Vosges. C’est dans « cet exil » comme il le dit, que le poète s’attachera à jamais à sa terre natale.

En novembre 1925, il reçoit le prix littéraire Erckmann Chatrian des mains du Maréchal Lyautey, pour son roman « Les Héros gens de Fraize ».

Aujourd’hui, sa poésie un peu désuète a conservé toute sa sincérité et son authenticité. Ses poèmes sont comme des « photographies de son enfance » et de la vie quotidienne des villages des montagnes vosgiennes. Un saut dans le passé, qui nous rappelle la vie d’autrefois et qui réchauffe le cœur comme un bon feu de bois...   

Découvrez la poésie d’Eugène Mathis, cliquez ici et .

Pour en savoir davantage sur le personnage, suivez ce lien.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom