27avr.

Découvrir les plantes sauvages comestibles avec Catherine Lesteven

Retour |

À la Ferme aux Herbes à Sapois, Catherine Lesteven fait découvrir les plantes sauvages comestibles. L’Atelier Brin d’herbe propose des formations pour les reconnaître, les cuisiner et agrémenter ou constituer un repas.

Partir en balade avec Catherine Lesteven, c’est découvrir sur moins d’un kilomètre de distance, l’existence insoupçonnée d’un monde fait de plantes aux goûts surprenants et aux vertus oubliées. C’est aussi réapprendre à observer ce qui pousse à nos pieds. Depuis l’aube de l’humanité on utilise les plantes sauvages pour se nourrir et se soigner…

Ce jour-là, c’est l’atelier « balade-reconnaissance », idéal pour les néophytes que nous sommes ! Une dizaine « d’apprentis cueilleurs » se glisse sous la lisière de la forêt qui jouxte la Ferme aux Herbes. Catherine attire notre attention sur les petites plantes qui poussent là : la violette, la cardamine, le plantain, l’ortie, le lamier blanc, le lierre terrestre, l’oseille, le trèfle, le gaillet ou encore le fraisier ; toutes sont comestibles et peuplent les prairies, les abords des chemins et parfois nos jardins, quand nous voulons bien laisser la nature libre de s’exprimer…  

Peu à peu nos sens se mettent en éveil. « Je conseille aux gens de commencer petit, c’est-à-dire d’apprendre à reconnaître trois ou quatre plantes sauvages afin d’être sûr de ce que l’on cueille. Avec le temps, on est plus à l’aise et on peut en découvrir de nouvelles. Parfois c’est une couleur, une forme ou un parfum qui nous met sur la piste. » précise Catherine.

Être curieux, observateur et avoir un livre avec soi peut s’avérer utile : « La littérature sur les plantes sauvages ne manque pas. On peut citer l’ethnobotaniste François Couplan, ou le botaniste Guy Lalière comme référence. Il y en a beaucoup d’autres. Ceux qui cuisine les plantes sauvages aussi, comme par exemple Marc Veyrat ou les recettes de Simone Morgenthaler et Hubert Maetz, sur les plantes sauvages d’Alsace... Bien sûr, les stages et les ateliers sont un bon moyen de s’initier et de se former ».  

Après la cueillette, place à la dégustation. De retour à la ferme, Catherine nous a préparé une soupe d’ortie et des toasts maison. Un régal qui achève l’atelier sur une note « sauvagement gourmande ». On reviendra, assurément !

Pour en savoir plus sur les ateliers proposés par Catherine, cliquez ici.

Trouver des idées de recettes cliquez là.

Contact et inscriptions :

Catherine Lesteven

06 71 91 16 35

La Ferme aux Herbes

88120 Sapois

atelierbrindherbe@gmail.com

Suivre Catherine sur Facebook : https://www.facebook.com/atelierbrindherbe/

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom