18mai

Collège : quand le Département mise sur l'isolation thermique

Retour |

François Vannson, le Président du Département, Véronique Marcot, la vice-Présidente en charge du Patrimoine, Caroline Mattioni, Vice-Présidente en charge des collèges, Bernadette Poirat, conseillère départementale, et Christian Tarantola, conseiller départemental se sont rendus sur le chantier d'isolation thermique en cours à Bruyères. 

Cette opération a pour objectif la rénovation thermique des bâtiments du collège grâce à la mise en œuvre d’une isolation des façades par l’extérieur ou encore la gestion de la ventilation pour une meilleure qualité de l’air. Le projet fait appel aux matériaux bio sourcés : charpente en bois, isolation performante en ouate de cellulose. Un bardage en panneaux stratifiés extérieur vient créer une nouvelle enveloppe et donner une nouvelle image au collège des années 1970. Le coût des travaux devrait s’établir à 2 653 163.91 € HT et doivent s’achever en septembre 2022.

La consommation actuelle de l’établissement en énergie primaire est de 180.8kWh/m² chauffés (en 2010). Grâce à l’opération d’amélioration thermique du collège de Bruyères, le site économisera à la fin des travaux 51% d’énergie par rapport au fonctionnement du collège existant soit 580 000 kwhEF/an.

Depuis 2010, le Conseil départemental a voté plusieurs opérations de travaux d’amélioration thermique dans les collèges, ce qui a permis de réduire la consommation énergétique de 48% pour Fraize, 35% pour la Vôge les Bains, 31% pour Rupt sur Moselle, 28% pour Charmes, 20% pour Châtel sur Moselle et Lamarche. Globalement, les actions menées sur les bâtiments et les équipements ont permis d’apporter un gain de 15% par rapport à la consommation de référence.

De plus, un agenda d’amélioration thermique des bâtiments appartenant au Département des Vosges va permettre de lisser la programmation des actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de 2040 et 2050. En effet, la loi ELAN (Evolution du Logement de l’Aménagement et du Numérique) votée en 2018 impose une réduction de la consommation énergétique du parc tertiaire français. Le décret tertiaire précise les modalités d’application de cette loi depuis octobre 2019. Il vise la diminution des consommations des bâtiments tertiaires de plus de 1000m² par rapport à une année de référence prise entre 2010 et 2019, le décret cible une réduction de la consommation d’énergie finale de -40% en 2030, -50% en 2040 et -60 en 2050. Dans ce cadre, 55 sites immobiliers gérés par le Département sont concernés dont les 36 collèges.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom