19sept.

Le Département et FIBOIS Grand Est signent le PACTE Bois et Biosourcés

Retour |

Ce vendredi 16 septembre, le Président du Conseil départemental des Vosges, François VANNSON, a signé aux côtés de Thierry FRANCE-LANORD, Président de FIBOIS Grand Est, le PACTE Bois et Biosourcés du Grand Est.

Concrètement, cette signature engage le Département des Vosges. L’adhésion au PACTE bois est en effet un marqueur fort de sa politique de valorisation du bois et d’amélioration environnementale de son patrimoine bâti. Cette démarche est portée depuis vingt-cinq ans par le Conseil départemental des Vosges et est pérennisée dans le cadre du Plan Vosges Ambitions 2027 dont un des axes principaux est la transition énergétique.

Le Département des Vosges a adopté un agenda d’amélioration thermique de ses bâtiments qui permettra de lisser la programmation des actions à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de 2040 et 2050. En effet, la loi ELAN (Evolution du Logement de l’Aménagement et du Numérique) votée en 2018 impose une réduction de la consommation énergétique du parc tertiaire français. Le décret tertiaire précise les modalités d’application de cette loi depuis octobre 2019. Il vise la diminution des consommations des bâtiments tertiaires de plus de 1000m² par rapport à une année de référence prise entre 2010 et 2019, le décret cible une réduction de la consommation d’énergie finale de -40% en 2030, -50% en 2040 et -60% en 2050. Dans ce cadre, 55 sites immobiliers gérés par le Département sont concernés dont les collèges.

Récemment, à Bruyères, les travaux dans le collège avaient pour objectif la rénovation thermique des bâtiments grâce à la mise en œuvre d’une isolation des façades par l’extérieur ou encore la gestion de la ventilation pour une meilleure qualité de l’air.

Le projet a fait appel aux matériaux bio sourcés : charpente en bois, isolation performante en ouate de cellulose. Un bardage en panneaux stratifiés extérieur vient créer une nouvelle enveloppe et donner une nouvelle image au collège des années 1970. Le coût des travaux devrait s’établir à 2 653 163.91 € HT.

La consommation actuelle de l’établissement en énergie primaire est de 180.8kWh/m² chauffés (en 2010). Grâce à l’opération d’amélioration thermique du collège de Bruyères, le site économisera à la fin des travaux 51% d’énergie par rapport au fonctionnement du collège existant soit 580 000 kwhEF/an.

Depuis 2010, le Conseil départemental a voté plusieurs opérations de travaux d’amélioration thermique dans les collèges, ce qui a permis de réduire la consommation énergétique de 48% pour Fraize, 35% pour la Vôge les Bains, 31% pour Rupt sur Moselle, 28% pour Charmes, 20% pour Châtel sur Moselle et Lamarche.

 

Quelle politique mène le Département en matière de développement de la filière bois ?

Dès 1996, le Département a mis en œuvre un plan de relance de la filière bois. Il était alors l’une des toutes premières collectivités territoriales à s’engager dans ce type de démarche. Il lance à cette époque la construction des premiers bâtiments structure bois et met en place dès le début des années 2000 une série de mesures incitatives dans le cadre de la Charte bois afin d’encourager les autres collectivités territoriales à faire de même. Plus d’une centaine de constructions bois publiques a vu le jour, soutenue par le Département des Vosges…

Le Conseil Départemental a aussi encouragé l’installation des chaufferies-bois dans tout le département. Dans le Plan Vosges ambition 2027, le Département accélère encore sa politique de transition écologique. Tout d’abord en accompagnant les collectivités des Vosges dans la rénovation énergétique de leur patrimoine bâti, le développement d’énergies renouvelable pour la production de chaleur, la construction de bâtiments sobres en énergie et l’utilisation de matériaux biosourcés.

De plus, le Département systématise l’utilisation massive de bois et de matériaux biosourcés pour son propre patrimoine. Les collèges sont le symbole de la politique de valorisation du bois. Le collège de Mirecourt construit en 2004 est précurseur de la démarche Haute Qualité Environnementale : gestion efficace de l’énergie, de l’air, de l’acoustique et des ambiances intérieures.

 

Plus récemment, le collège de Thaon-les-Vosges s’est distingué par le prix régional de la construction bois et le prix Envirobat. Livré en 2019, ce collège de 17,8 millions d’euros a été construit avec une part très significative de bois de pays.  Ainsi, sur les 1400 m3 de bois utilisés en structure et en vêture, 700 m3 environ proviennent du Massif des Vosges. Ce chantier valorise la filière bois locale par l’emploi de bois massif d’essences présentes sur le territoire (sapin, épicéa, hêtre). Un accompagnement spécifique a également permis de déployer une structure en poutres clavetées en lien avec le Crittbois, qualiticien sur cette opération.

 

Fort de ces multiples expériences, le Département des Vosges réalise aujourd’hui la reconstruction du collège du Ban de Vagney. La construction bois et matériaux biosourcés y a toute sa place, de la structure à l’isolation en passant par les menuiseries. Sa prochaine livraison en janvier 2023 permettra aux élèves de profiter d’un bâtiment confortable répondant aux cibles environnementales E3 C1 dans un objectif de performance énergétique et de faible empreinte carbone.

L’adhésion au PACTE bois est un marqueur actuel de notre politique de valorisation du bois et d’amélioration environnementale de notre patrimoine bâti. Cette démarche est portée depuis vingt-cinq ans par le Conseil départemental des Vosges et est pérennisée dans le cadre du Plan Vosges Ambitions 2027 dont un des axes principaux est la transition énergétique.

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom