28nov.

Epinal : quand des bienfaiteurs enrichissent les collections du musée

Retour |

Chaque semaine, la rubrique « Les rendez-vous du MUDAAC » vous propose de découvrir une des œuvres présentées au Musée départemental d’art ancien et contemporain (MUDAAC) à Epinal. Depuis sa création en 1822, les collections se sont enrichies au fil du temps. Certaines œuvres sont issues de dons ou d'échanges réalisés par des bienfaiteurs. C’est le cas de la pièce qui vous est présentée ce lundi. Il s’agit d’un crucifix qui a fait l'objet d'un échange entre un bienfaiteur Alexandre Bretagne et Jules Laurent, le conservateur de l'époque du musée départemental.

Né le 12 mai 1806 à Rocroi, dans les Ardennes, Alexandre Bretagne fait carrière dans l’administration des Contributions directes à Mende, au Puy, à Auxerre et enfin à Nancy en 1859. Souvent présent sur les sites de fouilles et les chantiers urbains, il constitue une collection personnelle et partage des informations sur ses découvertes avec le Musée lorrain de Nancy.

 Il côtoie Jules Laurent, conservateur du Musée départemental des Vosges de 1832 à 1877 et fait don de nombreux objets archéologiques et monnaies. Mais les deux hommes procèdent aussi par échanges. Un crucifix roman est ainsi obtenu contre une monnaie d’argent frappée par le cardinal Louis de Bar, une statuette de cavalier contre un teston du duc Léopold. Une intéressante bague gravée en or gallo-romaine à inscription provenant de Châlons-en-Champagne intègre également les collections du musée départemental dans ce contexte.

À sa mort, en 1891, son fils Ferdinand cède d’autres œuvres significatives de sa collection au Musée lorrain.

Grand Est ou Bourgogne-Franche-Comté, Crucifix, première moitié ou milieu du XIIe siècle, bronze © MUDAAC Epinal, cliché CD88-JL.

Retrouvez les collections du MUDAAC ici

Aller plus loin

Vous recherchez

L'actu en poche...

Restez informés !

Vous souhaitez être informé de la publication de nouveaux articles par e-mail, 
abonnez-vous !

Nom